Journal d’une ex-feignasse – Anna Austruy

journal-d-une-ex-feignasse-anna-austruy

le-resume

« Je ne sais pas si, pour vous, il existe un muscle de la motivation pour le sport, chez moi, il est inexistant. Je suis programmée pour la flemme, c’est dans mes gènes, je suis née avec un chromosome GF (grosse feignasse). Mais il est temps que les choses changent ! OK, c’est super d’avoir perdu 35 kilos, mais si c’est pour ressembler à un Chamallow ou à un flan aux œufs, je n’en vois pas l’intérêt. Il serait temps, maintenant, de faire quelque chose. »

monavis

Emprunté encore une fois sur les conseils d’une bibliothécaire, Journal d’une ex-feignasse (essayons de ne pas y voir de message du style : « ce livre est fait pour toi ») m’a tout d’abord séduit par sa mise en page. Ce livre ressemble à un journal de bord, on y retrouve des petits mots avec une police de caractère manuscrite, de faux post-it, des petites photos « collées » au masking tape… Bref, c’est un livre girly. L’auteure Anna Austruy n’en est pas à son coup d’essai dans cette collection, puisqu’elle a déjà écrit Journal d’une ex-grosse. Anna Austruy a, en effet, perdu 35 kilos il y a vingt ans et n’a pas repris de poids, elle raconte dans ce premier journal comment elle s’y prend au quotidien pour garder son poids stable.

Anna Austruy  a décidé de se mettre au sport, car elle souhaite se tonifier, ne plus ressembler à un Chamallow, comme elle le dit. Mais elle n’est pas sportive et teste plusieurs activités pour trouver SON sport. Elle s’organise un planning sportif et revient sur son expérience d’une année.

Une chose très claire dans ce livre est qu’il ne faut pas se lancer dans une (re)prise d’activité sportive pour perdre du poids (en tout cas, pas au début). Pour se tonifier, se muscler et se sentir mieux oui.

La rentrée est un bon moment pour lire Journal d’une ex-feignasse. C’est un livre assez motivant (avouons-le, je suis une feignasse). L’écriture est plutôt sympa, on dirait qu’on lit le blog d’une copine. D’une copine drôle, en plus! Certains conseils sont vraiment intéressants, comme celui de l’agenda sportif, celui de ne pas se mettre la pression (!) et il est surtout déculpabilisant. Anna Austruy n’y arrive pas toujours! En fait ce livre nous dit qu’avec quelques astuces, on peut réussir à trouver du temps dans un emploi professionnel ou personnel chargé pour une plage de sport (au moins) par semaine. Et cela ne semble pas si compliqué! Et mine de rien, je ne sais pas si c’est la lecture de ce livre qui m’a motivée, mais cette année, je me suis inscrite à plusieurs activités (peut-être que moi aussi je suis une ex-feignasse, finalement. Rendez-vous dans un an pour faire le point!)

Journal d’une ex-feignasse – Anna Austruy – Larousse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s