Le ver à soie – Robert Galbraith (J.K. Rowling)

le-ver-a-soie-robert-galbraith

le-resume

« Quand l’écrivain Owen Quine disparaît dans la nature, sa femme décide de faire appel au détective privé Cormoran Strike. Au début, pensant qu’il est simplement parti s’isoler quelques jours – comme cela lui est déjà arrivé par le passé –, elle ne demande à Strike qu’une seule chose : qu’il le retrouve et le lui ramène.
Mais, sitôt lancée l’enquête, Strike comprend que la disparition de Quine est bien plus inquiétante que ne le suppose sa femme. Le romancier vient en effet d’achever un manuscrit dans lequel il dresse le portrait au vitriol de presque toutes ses connaissances. Si ce texte venait à être publié, il ruinerait des vies entières. Nombreux sont ceux qui préféreraient voir Quine réduit au silence.
Lorsque ce dernier est retrouvé assassiné dans de mystérieuses circonstances, la course contre la montre est lancée. Pour mettre la main sur le meurtrier – un tueur impitoyable, tel qu’il n’en a encore jamais rencontré dans sa carrière –, Strike va devoir d’abord percer à jour ses motivations profondes.
Roman policier haletant, rythmé par une véritable cascade de coups de théâtre, Le Ver à soie est le deuxième opus des enquêtes de Cormoran Strike et de sa jeune et intrépide assistante, Robin Ellacott. »

monavis

Le Ver à soie est le second tome de la série policière écrite par J.K. Rowling sous le pseudonyme de Robert Galbraith (je crois que le pseudo lui a assuré deux minutes d’anonymat lors de la sortie de L’Appel du coucou, avant son identité ne soit révélée au monde entier).

Comme beaucoup de monde, j’ai dévoré la saga Harry Potter (avec une préférence pour les derniers tomes, car avant La Coupe de feu, l’écriture et l’intrigue étaient un peu trop enfantines pour moi), je rêve d’avoir une cape d’invisibilité et de voler sur un balai ou le dos d’un hippogriffe (en rêve, hein, parce que dans la réalité, j’ai le vertige). J’ai ensuite lu Une place à prendre à sa sortie. J’ai adoré le style. L’écriture nous happe, on ressent la noirceur, on sent les odeurs tant J.K. Rowling excelle à créer des ambiances et des galeries de personnages.

Forcément, lorsqu’il est sorti (et que le nom du véritable auteur a été dévoilé) j’ai lu L’Appel du coucou. Et forcément j’ai aimé. Le duo Strike/Ellacott fonctionne bien. Robin est plutôt sympa, maligne et devient un véritable atout pour l’agence de détective de Strike. Lors de leur rencontre, il vit dans son bureau, se débat pour finir les fins de mois et supporter sa prothèse de jambe qui le fait souffrir. Autant dire qu’il n’a pas vraiment d’attention à apporter à la nouvelle intérimaire.

L’intrigue est plutôt bien ficelée, j’ai passé un bon moment à le lire et lorsque Le Ver à soie est sorti, je ne me suis pas posé 35 000 questions.

J’ai adoré retrouver Cormoran et Robin dans une nouvelle aventure. D’autant plus qu’elle tourne autour de la littérature et surtout des auteurs, dans un univers beaucoup plus trash (mais tout aussi pompeux) que dans la BD Literary life de Posy Simmonds (l’auteure de Tamara Drewe). Mon avis est néanmoins un peu plus mitigé sur ce deuxième opus. J’ai beaucoup aimé, mais j’ai trouvé l’histoire plutôt nauséabonde. Difficile de se réjouir de la chance qu’on a de se plonger dans un bon bouquin quand certains passages nous donnent l’impression que quelqu’un fait crisser une fourchette dans une assiette juste à côté de nos oreilles… N’empêche que j’attends avec impatience un troisième tome, ça veut dire que je n’ai pas été trop traumatisée !

Le ver à soie – Robert Galbraith (J.K. Rowling) – Grasset

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s