Une fille parfaite – Mary Kubica

une-fille-parfaite-mary-kubica

le-resume

« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt.
Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant. Suspense psychologique envoûtant, Une fille parfaite possède une écriture affûtée, nerveuse, qui sait faire naître peu à peu une émotion bouleversante. Dans ce récit à trois voix, les apparences sont trompeuses, jusqu’à la révélation finale : un uppercut en plein cœur. Vous n’oublierez pas Une fille parfaite. Vous n’oublierez pas Mia. »

monavis

Le résumé d’Une fille parfaite m’a attiré, car j’apprécie beaucoup les thrillers (une valeur sûre !). Ce roman tourne autour de l’enlèvement de Mia. La jeune femme, professeur de dessin, rencontre un homme dans le bar où elle attendait son petit-ami. Elle finit par suivre l’inconnu et personne ne la revoit durant plusieurs mois.

Une fille parfaite est une histoire à trois voix, celle d’Eve, la mère de Mia, celle de Gabe, le policier chargé de l’enquête et celle de Colin, le ravisseur. La construction du roman est originale car selon les chapitres et les personnes qui parlent, l’intrigue ne respecte pas la chronologie, mais tourne autour de l’enlèvement.

Une chose est sûre, la construction du premier roman de Mary Kubica est efficace. On a envie de savoir comment ça va se terminer, ce qu’il s’est passé.

J’ai eu beaucoup de mal à lâcher Une fille parfaite, j’avoue que cette lecture est vraiment très prenante. Les personnages sont intéressants – la mère effacée face à son mari dominateur, le flic un peu débonnaire qui cache un grand cœur et, bien sûr, Colin…

L’écriture de Mary Kubica est assez froide, clinique, glaçante et féminine. On retrouve dans Une fille parfaite un petit peu des Apparences de Gillian Flynn et moi j’adore Gillian Flynn.

La fin est originale, inattendue et c’est ce qui fait la différence entre un thriller dont je me souviendrai et un autre qui ne me laissera aucun souvenir. Je pense surveiller la sortie des prochains romans de Mary Kubica !

Merci à Babelio et aux Éditions Mosaic pour l’opération Masse Critique qui m’a permis de découvrir Une fille parfaite.

Une fille parfaite – Mary Kubica – Éditions Mosaic

Publicités

Une réflexion sur “Une fille parfaite – Mary Kubica

  1. Pingback: Ne pleure pas – Mary Kubica | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s