Pétage de plombs chez François Ier – Ariane D.

petage-de-plombs-chez-francois-1

le-resume

« Ariane, parisienne fashionista trentenaire se retrouve catapultée en 1523, en pleine cour de François Ier. Cumulant la maladresse d’une Bridget Jones et l’autosuffisance d’un OSS 117, l’arrivée chez ses aïeux de la Renaissance est explosive ! Dans un Paris sale et puant, elle assiste au bûcher d’un hérétique, se fait attaquer par des gueux, tente de délivrer une recluse emmurée vivante…
À la cour, entre parties de chasse et parties fines, elle flirte avec celui qu’elle appelle son « bel hipster » François Ier. Grâce à son amie Diane de Poitiers, elle devient styliste de cour mais se retrouve rapidement entraînée par le ténébreux duc de Bourbon dans une des plus grandes trahisons de l’Histoire de France… »

monavis

C’est après avoir passé un week-end à visiter quelques lieux touristiques près de chez moi – en Touraine – avec mon amie Audrey que j’ai démarré la lecture de Pétage de plombs chez François Ier. Cela me semblait être le moment idéal, surtout que nous avons vu l’exposition « Le roi et l’empereur » au Grand logis de Loches sur François Ier et Charles Quint. On est d’accord : ça ne pouvait pas être plus parfait pour démarrer ce roman (surtout quand on sait que 2015 est l’année François Ier) !

Je ne sais pas vous, mais je me demande toujours à quoi pouvaient ressembler « en vrai » François Ier, Diane de Poitiers, Catherine de Médicis, Henri IV… Leurs portraits ne me suffisant pas pour me les imaginer en chair et en os. J’adore les histoires d’intrigues, de complots, d’amours et de meurtres dont est faite notre Histoire, mais j’avoue ne pas avoir le courage de me plonger dans des biographies. Je préfère mille fois les romans historiques, un peu plus modernes et accessibles.

Ariane D. est une journaliste de mode parisienne. Passionnée d’Histoire, elle la raconte sérieusement dépoussiérée sur son site Histoire très personnelle (que je ne connaissais pas, mais il est dans mes favoris maintenant). Dans son premier roman Pétage de plombs chez François Ier, elle nous embarque au XVIe siècle, puisqu’elle se retrouve elle-même propulsée en 1523 – une anomalie génétique… Imaginez un peu une accro à la mode au langage moderne, en legging, talons haut et sac Chanel, qui déboule chez une aïeule au aux manières XVIe qui parle le vieux français, le choc est rude. Pour le lecteur aussi, au début, le temps de s’habituer au style (passé le premier chapitre, on se sent plus à l’aise). La tante a beau essayer de planquer cette visiteuse du futur encombrante, Ariane alias Mademoiselle de Boisset va se retrouver à la cour de François Ier – le bel hipster qu’elle espère mettre dans son lit -, et apporter sa petite touche XXIe siècle franchement décalée.

En plus d’être drôle, Pétage de plombs chez François Ier dépeint bien l’époque et dresse un tableau précis et réaliste des personnages que l’on y croise. D’ailleurs, en feuilletant la brochure de l’exposition « Le roi et l’empereur », j’ai tout de suite reconnu ce félon de Charles de Bourbon (et ouais !), merci Ariane D. !

Gros coup de cœur pour les photos de mode que l’on retrouve tout au long du roman et qui illustrent bien l’esprit du roman. Pétage de plombs chez François Ier est le premier d’une série et maintenant, c’est malin, j’attends la suite…

petage-de-plombs-chez-francois-premier-2

Merci à Stelda qui m’a gentiment prêté ce livre (pour lire son avis, c’est par ici).

Pétage de plombs chez François Ier – Ariane D. – Editions Hugo Roman

Publicités

Une réflexion sur “Pétage de plombs chez François Ier – Ariane D.

  1. Pingback: Le secret des Médicis – Theresa Breslin | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s