L’homme chauve-souris – Jo Nesbø

L'homme-chauve-souris-jo-nesbo

le-resume

« Parce qu’une jeune Norvégienne a été sauvagement jetée d’une falaise à l’autre bout du monde en Australie, l’inspecteur Harry Hole de la police d’Oslo est envoyé sur place par une hiérarchie soucieuse de l’évincer. Ce qui n’aurait dû être que routine diplomatique va se transformer en traque impitoyable au fur et à mesure de meurtres féroces qu’Harry Hole refuse d’ignorer. Autre hémisphère, autres méthodes… Associé à un inspecteur aborigène étrange, bousculé par une culture neuve assise sur une terre ancestrale, Hole, en proie à ses propres démons, va plonger au cœur du bush millénaire. L’Australie, pays de démesure, véritable nation en devenir où les contradictions engendrent le fantastique comme l’indicible, lui apportera, jusqu’au chaos final, l’espoir et l’angoisse, l’amour et la mort : la pire des aventures. »

monavis

Pour faire connaissance avec Jo Nesbø, j’ai choisi son premier roman, L’homme chauve-souris. C’est mon ami Jérôme qui m’a conseillé cet auteur norvégien.

L’homme chauve-souris est paru en 1997. La plupart des romans de Nesbø se déroulent en Norvège, mais celui-ci nous fait voyager en Australie. C’est un polar très dense. Il y a beaucoup de personnages (j’avoue que je ne me souvenais pas toujours de qui était qui) et l’intrigue est assez compliquée. Je n’ai pas franchement accroché sur l’histoire et j’ai eu l’impression de ne pas avancer dans ma lecture.

En revanche, Harry Hole est un personnage intéressant. L’inspecteur trentenaire semble avoir profité de cette enquête en Australie pour fuir la Norvège et sa vie et c’est dans les bras d’une jolie serveuse suédoise que l’on comprend ce qu’il a envie de laisser derrière lui. En ce sens, Harry Hole ressemble un peu à Harry Bosch, un des personnages créés par Michael Connelly.

C’est Harry Hole qui – à mon avis, hein ! – sauve le roman et qui ne me fait pas complètement fermer la porte à Jo Nesbø. J’emprunterai peut-être la suite à la bibliothèque dans quelques temps. Mais pas tout de suite.

L’homme chauve-souris – Jo Nesbø – Éditions Gaïa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s