Les furets de Mr Allbones – Fiona Farrell

Les-furets-de-mr-allbones-fiona-farrell

le-resume

« À la fin de l’ère victorienne, dans la campagne anglaise, Walter Allbones, jeune homme miséreux, vit de larcins, de braconnage et de paris sur des combats de rats. Une nuit, alors qu’il vient de chasser les lapins à l’aide d’un de ses furets, il est surpris par un naturaliste réputé, Mr Pitford, et sa petite-fille, jeune personne d’une beauté envoûtante. C’est le début d’aventures surprenantes : un voyage périlleux à l’autre bout du monde, en Nouvelle-Zélande, où les furets sont jugés nécessaires pour éliminer les lapins qui prolifèrent.
Un roman historique drôle et féroce, inspiré par l’idéologie darwinienne, où percent des préoccupations écologiques très modernes, liées à l’équilibre précaire de la nature. »

monavis

C’est mon amie Muriel qui m’a prêté ce roman néo-zélandais. Je n’aurais pas personnellement choisi spontanément un livre sur les mustélidés, mais après tout, il paraît que cela fait du bien de sortir de temps en temps de sa zone de confort… Et j’avais confiance, Muriel et moi avons plein de coups de cœur en commun.

Ce roman de Fiona Farrell est bien écrit. Il nous raconte l’histoire de Walter Allbones un jeune homme pauvre qui élève des furets pour la chasse et nourrir sa famille. Il rencontre un naturaliste – Mr Pitford – qui va lui proposer de participer à une grande aventure. Il devra trouver et plus tard accompagner des centaines de furets en Nouvelle-Zélande. L’objectif étant d’introduire ces furets sur l’île afin qu’ils éliminent les lapins présents en trop grand nombre.

Bien entendu, il y aussi une fille dans l’histoire, la petite-fille de Mr Pitford. Et Walter Allbones va tomber sous le charme de cette étrange personne. C’est elle qui va lui donner envie d’embarquer à bord du Adam and Eve pour la Nouvelle-Zélande, une motivation plus importante pour lui que celle de démarrer une nouvelle vie. Walter Allbones a beau être un personnage assez sympathique – surtout si on le compare à d’autres personnages de cette histoire – on a quand même un peu envie de le secouer parfois – souvent.

La lecture des Furets de Mr Allbones m’a appris beaucoup de choses. J’ai beau ne pas porter ces petites bêtes dans mon cœur (même si j’ai fait des progrès au contact des furets de Muriel), j’ai trouvé intéressant d’en découvrir plus sur elles. Leur instinct de chasse super développé et leur intelligence notamment. En revanche, je pense que certaines descriptions vont me hanter jusqu’à la fin de ma vie. Un exemple ? La manière dont certains furets arrachent la tête de leur partenaire durant la reproduction (et ce n’est pas le pire). A conseiller donc aux amateurs et aux curieux, à ceux qui veulent en savoir plus et qui n’ont pas peur de finir par en savoir trop sur ces animaux au risque de ne plus jamais vouloir s’approcher – à vie – de ces petites bêtes si mignonnes qui ne pensent qu’à nous dévorer. (J’exagère sans doute un peu, mais dans le doute…) (Je plaisante.)

Les furets de Mr Allbones – Fiona Farrell – Fayard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s