La mer en hiver – Susanna Kearsley

La-mer-en-hiver-susanna-kearsley

le-resume

« Printemps 1708, une flotte jacobite de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d’Écosse afin de réclamer sa couronne. De nos jours, Carrie McClelland s’inspire de cet épisode historique dans son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au coeur d’un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d’une de ses ancêtres, Sophia, et commence à écrire. Mais elle se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé…

monavis

J’avais La mer en hiver sur ma table de chevet – si on peut considérer une pile de livres comme une table de chevet ! – depuis quelques semaines et j’avais hâte de le démarrer. J’ai profité de quelques jours de vacances pour me plonger dans cette lecture que j’imaginais, à raison, captivante.

Carrie McClelland, auteure de romans historiques, s’installe là où ses recherches l’appellent. En rendant visite à son éditrice près d’Aberdeen en Écosse, elle passe devant le château de Stains et ressent le besoin de s’y arrêter. La jeune femme loue un petit cottage et commence à écrire, remarquant rapidement que son histoire prend vie sans qu’elle n’y soit pour rien, comme si quelqu’un avait besoin de se raconter. Carrie commence des recherches sur cette mystérieuse voix et réalise qu’il s’agit de l’une de ses ancêtres Sophia, qui a vécu au début du XVIIIe siècle.

J’ai été happée par cette double histoire, qui m’a tenue éveillée jusque tard dans la nuit. J’ai suivi les pas de Sophia et de Carrie, respirant l’air iodé de la mer du Nord… Je suis tombée sous le charme de l’écriture de Susanna Kearsley et si j’ai dévoré La mer en hiver, j’ai aussi été triste de le finir et de dire au revoir à ces deux femmes, autant l’une que l’autre.

Vous l’aurez compris, ce roman est un vrai coup de cœur. Donc je vous le conseille fortement. De mon côté, j’espère avoir l’occasion de lire d’autres romans de cette auteure.

La mer en hiver – Susanna Kearsley – Éditions Charleston

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s