Celles de la rivière – Valerie Geary

Celles-de-la-riviere-valerie-geary

le-resume

« La femme qu’emporte la rivière Crooked flotte entre deux eaux. Sur la rive, deux fillettes qui jouent dans l’après-midi ensoleillé. Elles sont les premières à découvrir le corps et, soudain, leurs jeux cessent. Leur enfance bascule dans la dureté du monde des adultes. La veille, leur père les a laissées seules suffisamment longtemps pour qu’elles puissent le croire coupable de meurtre. Pour ne pas le perdre, comme elles ont perdu leur mère quelques semaines auparavant, elles décident de mentir sur son emploi du temps… et resserrent bien malgré elles les mailles du soupçon autour de lui, le livrant en pâture à une petite ville dont les préjugés et les rancunes lui laissent peu de chances… »

monavis

Quand j’ai lu le résumé de Celles de la rivière, j’ai tout de suite su que ce roman me plairait. Et quand j’ai lu les premières pages, cela s’est confirmé. J’ai même eu du mal à m’arracher à ma lecture pour passer à d’autres activités comme dormir, manger ou aller travailler.

Sam et Ollie sont sœurs, elles vivent en pleine nature avec leur père depuis la mort de leur mère. Un jour, alors qu’elles jouent près de la rivière, elles découvrent le corps d’une femme. Sam, l’aînée, craint que son père soit suspecté. L’histoire est tour à tour racontée par Sam et Ollie. Sam qui cherche désespérément à innocenter son père et Ollie qui ne parle plus depuis que sa mère est morte.

Ce premier roman de Valerie Geary m’a vraiment captivée. Je m’attendais à un thriller classique et j’ai été surprise en découvrant que Celles de la rivière était bien plus que ça. Un thriller, oui. Assez effrayant, c’est certain. Et avec un petit je ne sais quoi qui m’a replongée dans l’ambiance de la série Médium.

En effet, la petite Ollie n’est jamais vraiment seule, des esprits l’accompagnent. Il y a « celle qui la suit » et « celle de la rivière » et les chapitres d’Ollie sont vraiment intéressants.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce roman, la nature, la noirceur,ce sentiment d’urgence que j’adore et la fin inattendue. Bref, encore une fois, un coup de cœur. Je suis chanceuse en ce moment, je ne suis pas déçue par mes lectures…

Si vous aimez les ambiances un peu glauques et qui donnent la chair de poule, ce roman pourrait vous plaire aussi.

Merci à Babelio et aux Éditions Mosaic pour l’opération Masse Critique qui m’a permis de découvrir Celles de la rivière.

Celles de la rivière – Valerie Geary – Éditions Mosaic

Publicités

3 réflexions sur “Celles de la rivière – Valerie Geary

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s