Deslettres.fr, un site addictif

deslettres

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler d’un roman en particulier, mais tout de même de lecture et de jolis mots et peut-être vous faire découvrir un site super sympa : Deslettres.fr.

Qui n’a jamais été curieux de savoir ce que pouvait écrire Iggy Pop à ses fans, Kafka à son grand amour, Eluard à Gala ? Qui n’a jamais cherché des mots écritécrits par d’autres pour exprimer ses sentiments ? Qui n’a jamais été ému aux larmes en lisant une lettre poignante, une déclaration d’amour intense ou en touchant du doigt l’immensité d’une peine ?

Deslettres.fr compile des lettres de célébrités (mais aussi d’anonymes) classées selon différents thèmes (amour, adieux, insultes… ), avec pour chacune d’elles, l’indication du temps de lecture (parfait lorsque l’on est en train de faire la queue au supermarché et qu’on sait très bien qu’on n’a pas le temps de lire un chapitre entier de son roman en cours).

Il y a aussi une rubrique vraiment sympa, appelée « Les tutos », qui donne des astuces pour clore une lettre ou écrire le meilleur SMS d’anniversaire (ça m’a donné des idées).
Un exemple avec un extrait d’une lettre de Johnny Cash à June Carter :

« Tu me fascines toujours et tu m’inspires. Tu m’influences au mieux. Tu es l’objet de mon désir, la première raison terrestre à mon existence. Je t’aime tant. Joyeux anniversaire Princesse. »

Même si on dit que c’est l’intention qui compte, « Bon anniversaire, bisous ! » sonne un peu moins bien, vous en conviendrez.

Avec l’application gratuite, on peut recevoir une lettre chaque jour sur son smartphone ou une compilation par semaine (ce que j’ai choisi parce que je ne suis pas une grande fan des newsletters quotidiennes), en rapport avec l’actualité. Par exemple avec la Saint-Valentin qui approche, on peut se gaver de mots d’amour.

newman

Et une petite idée DIY à moindre coût : avec votre pus belle écriture, recopiez votre lettre ou extrait préféré sur un joli morceau de Canson ou un beau papier que vous pourrez encadrer. Et hop !

napoleon

Certaines lettres sont inspirantes, apaisantes. D’autres, en revanche, vous briseront le cœur. Je partage avec vous les mots d’une anonyme écrits en 1586, et pourtant tellement intemporels :

« Au père de Won,
Le 1er juin 1586
Tu disais toujours « Mon amour, vivons ensemble jusqu’à ce que nos cheveux deviennent gris et que nous mourrions le même jour ». Comment as-tu pu mourir sans moi ? Qui allons-nous écouter moi et notre petit garçon et comment allons-nous vivre ? Comment as-tu pu partir sans moi ?
Comment m’as-tu donné ton cœur ? Comment t’ai-je donné le mien ? A chaque fois que nous étions couchés ensemble, tu me disais toujours : « Mon amour, crois-tu que les autres s’aiment et se chérissent comme nous ? Sont-ils vraiment comme nous ? » Comment as-tu pu laisser tout ça derrière toi et partir sans moi ?
Je ne peux pas vivre sans toi. Je veux te rejoindre. Je t’en supplie, emmène-moi jusqu’à toi. Je ne peux oublier mes sentiments pour toi en ce monde et mon chagrin est infini. En quoi vais-je croire maintenant ? Comment puis-je vivre alors que l’enfant te réclame ?
Je t’en supplie, lis cette lettre et réponds moi en détails dans mes rêves. C’est parce que je veux t’entendre me répondre en détails dans mes rêves que je t’écris cette lettre et que je te la donne. Lis-la attentivement et parle-moi.
Quand j’accoucherai de l’enfant qui est en moi, qui appellera-t-il Père ? Y a-t-il une personne qui puisse ne serait-ce que se figurer ce que je ressens ? Il n’y a pas de pire tragédie sur cette terre.
Tu es juste ailleurs, en un autre lieu et tu ne ressens pas de chagrin aussi profond que le mien. J’écris mal car il y a ni frontière ni fin à mon chagrin. Je t’en supplie, lis cette lettre attentivement et viens à moi en rêves, montre-toi et raconte-moi tout en détail. Je crois que je peux te voir dans mes rêves. Viens à moi en secret et montre-toi. Ce que je veux te dire n’a pas de fin et je m’arrête ici. »

Je crois bien que j’ai plombé l’ambiance… Pour retrouver le sourire, je vous invite à aller jeter un coup d’œil à la rubrique « lettres d’insultes » ou « insolites ».

Publicités

3 réflexions sur “Deslettres.fr, un site addictif

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s