Le vent à gorge noire – Stav Sherez

photostudio_1458315425711

le-resume

« Leur diplôme en poche, Jack, Ben et David, amis de toujours, s’offrent une aventure lointaine. Pour ne pas faire comme les autres, ce sera l’Ouganda. Un pays dont ils ne savent rien, pas même les dangers. Un voyage dont ils ne reviendront pas tous. Des années plus tard, Jack Carrigan est devenu une légende au sein de la police londonienne. Il se voit chargé d’une enquête épineuse: le meurtre sauvage de Grace Okello, jeune étudiante d’origine ougandaise. S’agit-il d un vulgaire crime crapuleux, ou bien ce meurtre est-il lié aux découvertes de l’étudiante sur les groupes rebelles qui se disputent son pays ? Cette enquête va plonger Carrigan, seconde par le sergent Geneva Miller, dans l’univers violent de la diaspora africaine et les refuges d’ex-enfants soldats pour le guider jusqu’aux secrets bien gardés de l’ambassade. Une intrigue sans frontières et à haut risque qui l’obligera surtout à affronter les fantômes de son passé. »

Je vous en parlais hier : dans le cadre du jury du Prix des lecteurs du Livre de poche dans la catégorie Polars (Joie !), je dois lire deux ou trois romans  par mois sélectionnés par la maison d’édition et choisir mon préféré.

Ce mois-ci, s’affrontaient Grossir le ciel de Franck Bouysse et Le vent à gorge noire de Stav Sherez. Hier, je vous donnais mon avis sur le roman de Franck Bouysse, c’est maintenant au tour du Vent à gorge noire d’être passé au crible.

monavis

Je dois l’admettre, le résumé du Vent à gorge noire de Stav Sherez ne m’emballait pas plus que ça. Les enfants soldats, la guerre, ce n’est pas ma tasse de thé. Mais, le coup du policier ancien musicien et de l’auteur ancien critique musical me laissait espérer une intrigue un peu rock.

Je suis entrée tout de suite dans l’histoire, celle de ces trois amis qui décident de fêter leur diplôme en Ouganda, et celle vingt ans après de cette jeune ougandaise que l’on retrouve le cœur arraché. J’ai bien aimé les personnages du flic borderline et de sa coéquipière. Je serais même ravie de lire la suite des aventures de ce duo prometteur.

L’intrigue est bien ficelée et on a envie d’apprendre ce qui est arrivé à Jack, Ben et David il y a vingt ans, puisque tout ne nous est pas livré clef en main dès le départ. Et la fin… Mon Dieu, la fin. J’ai eu du mal à m’endormir. Vraiment.

Alors, ce mois-ci j’ai eu un mal fou à choisir mon livre préféré. Les deux ont leurs qualités : la plume d’un côté, l’intrigue de l’autre. Et leurs défauts : des sujets qui ne m’enthousiasmaient que moyennement. Je pense que celui dont je me souviendrai est Grossir le ciel pour l’écriture magistrale.

Le vent à gorge noire – Stav Sherez – Le livre de poche

Publicités

Une réflexion sur “Le vent à gorge noire – Stav Sherez

  1. Pingback: La soirée du Prix des lecteurs Livre de Poche 2016 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s