Black-out – Marc Elsberg

photostudio_1459793561080

le-resume

« Et si le monde que nous connaissons, dépendant de l’électricité, était sur le point de disparaître ? Thriller européen brillamment mené, Black-out plonge le lecteur dans une réalité qui pourrait être demain la nôtre.
Par une froide soirée d’hiver, les lumières de Milan s’éteignent. Puis c’est au tour de la Suède, de l’Allemagne, de la France… : partout en Europe, le réseau électrique est en train de lâcher. Manzano, ex-hacker italien, croit savoir qui est responsable et cherche désespérément à en informer les autorités. Un flic français d’Europol, Bollard, se décide enfin à l’écouter, mais piégé par des d’e-mails compromettants, Manzano devient le suspect n° 1. Face à un adversaire aussi rusé qu’invisible, alors que l’Europe s’enfonce dans l’obscurité et que plusieurs centrales nucléaires menacent la vie de millions d’êtres humains, commence pour Manzano une véritable course contre la montre. »

Je vous en parle depuis le début de la semaine : dans le cadre du Prix des lecteurs du Livre de poche dans la catégorie Polars dont je fais partie, je dois lire deux ou trois romans par mois sélectionnés par la maison d’édition et choisir mon préféré.

Ce mois-ci, s’affrontent Six fourmis blanches de Sandrine Collette, Ce qu’il reste d’Alice de T.R. Richmond et Black-out de Marc Elsberg. Avant-hier, je vous donnais mon avis sur le roman de Sandrine Collette, hier sur celui de T.R. Richmond, et maintenant c’est au tour du roman de Black-out – Demain il sera trop tard d’être sur la sellette.

monavis

Je dois avouer que je n’ai pas sauté de joie quand j’ai découvert que j’avais ce roman à lire ce mois-ci pour le Prix des lecteurs. J’ai tout de suite compris que ce roman allait me terrifier. Oui, moi, et mes histoires de tueurs en série, de psychopathes, de monstres cachés sous le lit, j’ai les cheveux qui se dressent sur ma tête en lisant des romans qui parlent de panne générale d’électricité ou de pénurie de pétrole.

J’imagine toujours les voisins devenir fous, prêts à fracasser la tête de tous le monde à coups de pelle à neige pour voler trois bouteilles d’eau et deux boîtes de conserve de fruits au sirop (bienvenue dans mon esprit dérangé !).

Avec les pannes électriques que connaît l’Europe dans Black-out, c’est évidement toute la société qui s’écroule. Internet, téléphone, plus rien ne marche. L’eau se met à manquer, les médicaments, la nourriture, l’essence aussi. Les centrales nucléaires commencent à lâcher. Les gens sont affamés, paniqués, prêts à tout. Un vrai cauchemar. Le pire, c’est que cela semble plausible, c’est terrifiant.

Ce roman est bien écrit et je le recommande aux amateurs du genre. Mais pas à ceux qui comme moi ont peur de ce genre d’histoires.

Ce mois-ci, ma préférence va au roman de Sandrine Collette, Six fourmis blanches. A ne pas lire, en revanche, si vous avez prévu de partir faire un trek en montagne.

Black-out – Marc Elsberg – Le livre de poche

Publicités

4 réflexions sur “Black-out – Marc Elsberg

  1. Un livre bien agreable a lire. Bonne intrigue meme si le debut est difficile par l accumulation des histoires en parrallele.
    Enfin de mon point de vue, et finalement pas trop sanglant.

    Frederic.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s