L’amie prodigieuse – Elena Ferrante

photostudio_1459448197492

le-resume

« Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise.
Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.
Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse. »

monavis

Quand deux de mes collègues bibliothécaires me conseillent chacune de leur côté le même roman, je me dis qu’il y a un truc. Et du coup, même si je ne suis pas en manque de lecture, je repars avec L’amie prodigieuse sous le bras.

Avant de me plonger dans ce livre, je dois avouer que L’amie prodigieuse me rappelait D’Acier de Silvia Avallone. une histoire d’amitié entre deux gamines dans une ville italienne où la misère a une grande place et où chacune rêve d’une vie meilleure. Comme j’avais beaucoup aimé ce roman de Silvia Avallone (merci Annaïck pour cette découverte), je partais plutôt avec un a priori positif.

Et cette histoire m’a séduite, l’amitié entre Lila et Elena nous fait voyager dans les années cinquante à Naples, à une époque où il semblait surprenant d’aller au collège au lieu de trouver un travail ou d’aider ses parents. Le seul bémol est que je n’ai pas trouvé que ces deux petites étaient très sympas, du moins au départ. Après, lorsqu’elles grandissent, ça s’arrange.

Elena Ferrante a écrit un second tome des aventures de Lila et Elena, Le nouveau nom. J’ai assez envie de le lire, j’aimerais savoir comment va se dérouler leur vie de jeunes adultes.

L’amie prodigieuse – Elena Ferrante – Gallimard

Publicités

2 réflexions sur “L’amie prodigieuse – Elena Ferrante

  1. Pingback: Le nouveau nom – Elena Ferrante | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Miss Cyclone – Laurence Peyrin | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s