Jane, l’amour, la vie… et les hommes ! – Mindy Klasky

photostudio_1462987872739

le-resume

« Qu’est-ce qui cloche chez moi ? Pourquoi toutes mes amies se marient-elles les unes après les autres, tandis que moi, Jane Madison, j’alterne les périodes de célibat intensif et les fiascos sentimentaux ? Après tout je ne suis pas plus moche qu’une autre, ni plus sotte d’ailleurs. J’ai un bon job, un appart’ hallucinant et je sais faire la différence entre une vulgaire paire de tongs et des escarpins Jimmy Choo. Dans mes bons jours, on me dit même que j’ai un petit air de Kate Winslet ! Non, franchement j’ai beau chercher, je ne vois vraiment pas où est le problème. Enfin, une chose est sûre : ça ne peut plus durer. Il va vraiment falloir que je frappe un grand coup, et le prochain mariage, promis juré, ce sera le mien ! »

monavis

« Si ça ressemble à un canard, si ça nage comme un canard et si ça cancane comme un canard, c’est qu’il s’agit sans doute d’un canard », ça vous dit quelque chose ? Et bien avec Jane, l’amour, la vie… et les hommes ! de Mindy Klasky, le test du canard ne fonctionne pas vraiment… Le titre fait penser à une romance, la couverture fait penser à une romance, la maison d’éditions publie des romances, le résumé laisse penser à une romance… Et pourtant. Jane, l’amour, la vie… et les hommes ! n’est pas non plus un drame, ni un thriller, mais l’histoire n’a absolument rien à voir avec le résumé.

En réalité, Jane est bibliothécaire et vit dans un petit cottage à proximité de son boulot. Un petit cottage, pas « un appart hallucinant » et elle ne semble pas considérer son boulot comme un « bon job » puisqu’elle est obligée d’enfiler un costume d’époque et une charlotte sur la tête chaque jour. Elle ne court pas après un petit ami (encore que…) mais plutôt après ses pouvoirs magiques qui se sont fait la malle. Car oui, Jane est une sorcière… Oui, on est d’accord, difficile de s’en douter en regardant le livre (sauf si l’on possède des pouvoirs de divination, mais les miens semblent s’être fait la malle avec ceux de Jane…).

Cette lecture m’a un peu fait penser à Charmed, la série de M6 qui est déjà passée 36 fois à la télé, notamment à la relation entre Piper et Leo (oui, bon, j’ai regardé pas mal d’épisodes à une époque, je suis sûre que vous aussi, mais vous ne voulez pas l’avouer). Je n’ai pas trouvé ça nul, mais assez déstabilisant au départ, d’autant plus qu’il semble qu’il y ait au moins deux romans avant celui-ci : celui où elle découvre ses pouvoirs, transforme une statue de chat en colocataire et un autre où elle se met une congrégation de sorcières à dos d’après ce que j’ai compris.

Il n’était pas toujours facile de se raccrocher aux wagons, j’ai un peu eu la sensation d’arriver au cinéma en plein milieu du film et de ne pas tout saisir (ou de commencer à regarder Charmed à partir de la saison 3).

Si vous aimez les histoires de sorcelleries plutôt gentilles – ici point de démons ni de harpies – penchez-vous sur les précédents romans de Mindy Klasky. Sinon, passez votre chemin.

Jane, l’amour, la vie… et les hommes ! – Mindy Klasky – Red dress ink

Publicités

6 réflexions sur “Jane, l’amour, la vie… et les hommes ! – Mindy Klasky

  1. Voilà un post qui m’a surprise et j’ai couru jeter un oeil à la série. En effet, aux US c’est clairement marketé comme du « light paranormal / chick lit », et le livre s’intitule « Magic and The Modern Girl ».

    D’un point de vue strictement graphique, la couv française est plus résussie: les couvs US sont assez moches et ne me donnent pas trop envie (Enfin, si on se fiait uniquement à la couv’, on pourrait passer à côté des 6000 et quelques pages de Outlander, et ce serait dommage. J’ai adoré perdre ma vie sur cette série).

    Après, sur la version originale, en effet, on est sur un pitch qui est quasiment celui de Charmed, mais peut-être en plus light/mignonnet (j’émets ici une pure conjecture, car je n’ai jamais vraiment regardé un épisode entier: j’étais une gamine « vénère » qui regardait Highlander ou des séries d’action).

    Bref, la personne qui a marketé ce livre se drogue, mais ça en fait un éspèce de collector. je suis tenté de l’acheter…

    Aimé par 1 personne

  2. Réponse de l’éditeur :
    « Chère Mademoiselle,

    Notre service Editorial a effectué des recherches sur ce roman, et il n’y a pas d’erreur de résumé. La page que vous avez scannée est bien celle du roman en question, et le résumé au dos du livre est bien le bon. Vous ne voyez pas le rapport entre ce résumé et le texte intérieur mais manifestement, il y en a bien un. »

    Bref ils nous prennent pour des idiotes!!

    J'aime

    • Oh mon Dieu, tu es sérieuse ? Ils t’ont fait cette réponse ? Je suppose qu’ils n’ont pas poussé bien loin leurs recherches, parce que franchement, il n’y a rien à voir entre le roman et son résumé (et sa couverture). Oui, tu as raison, ils prennent les lectrices (je suppose que peu d’hommes ont lu ce roman, quoique…) pour des idiotes. Alors que les idiots…
      Bises et bon week-end !
      Maeve

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s