Les petites reines – Clémentine Beauvais

lespetitesreines

le-resume

« On les a élues «Boudins de l’année» sur Facebook. Mais Mireille Laplanche et ses «boudinettes». Hakima et Astrid, n’ont pas l’intention de se lamenter sur leur sort ! Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Bresse à Paris… pour s’incruster à l’Elysée ! Place aux Petites Reines ! ! ! »

monavis

Les petites Reines de Clémentine Beauvais était dans ma wish list depuis un bon moment (car oui, en plus d’une PAL bien garnie, j’ai une wish list bien longue) et j’ai enfin pu le lire grâce à Cécilia du blog Between the books qui me l’a gentiment prêté.

Il m’a fallu quelques pages pour me faire au style – l’histoire est raconté par Mireille, une ado au vocabulaire d’ado et aux envolées lyriques fréquentes… Mais rapidement je suis tombée sous le charme de cette histoire qui fait réfléchir avec humour.

Tout le monde se souvient de la difficile période du collège-lycée. Qu’elle se soit merveilleusement bien passée ou au contraire qu’elle ait été cauchemardesque. Malheureusement, si l’on n’entre pas dans le moule, qu’on a des kilos en trop, des fringues ringardes, des boutons ou que notre tête ne revient tout simplement pas à certains, ces années peuvent être difficiles. Et si personne ne se moque de nous, on se retrouve souvent à devoir suivre le mouvement et du coup à se moquer des autres pour éviter d’être la prochaine victime. Quand on pense que c’est à cet âge-là que l’on se construit, c’est assez triste.

Alors Les petites reines ne changera pas le monde, mais ça fait du bien de voir des héroïnes comme Mireille et ses copines qui bottent les fesses des préjugés, qui décident de se moquer de ce que les autres pensent. D’en faire une force. Ce roman m’a fait penser à Miss Dumplin, de Julie Murphy qui est un vrai feel-good book. Et si ça pouvait faire réfléchir certains et leur faire arrêter le body shaming, ce serait tellement merveilleux, mais là je crois que je rêve un peu.

Et à propos de nana badass, connaissez-vous Rae Earl, l’héroïne de la série My mad fat diary (journal d’une ado hors norme) ? La BO est à tomber (bon OK, c’est la musique que j’écoutais quand j’étais au lycée, ça m’a rappelé des tas de souvenirs).

60644616

Les petites reines – Clémentine Beauvais – Éditions Sarbacane

Publicités

2 réflexions sur “Les petites reines – Clémentine Beauvais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s