Marie Sizun à la bibliothèque de Tours

marie-sizun_850

La bibliothèque municipale de Tours organise de nombreuses animations, notamment des rendez-vous littérature intitulés Au bonheur des lecteurs. Le prochain aura lieu mercredi 14 décembre à 19 heures avec la venue de Marie Sizun, l’auteure de La gouvernante suédoise. Je reviendrai vous parler d’une autre rencontre en janvier, car c’est moi qui vais avoir la chance de présenter l’auteure. Mais suspense pour le moment…

Je n’ai pas eu l’occasion de lire La Gouvernante suédoise, mais j’ai lu deux livres de Marie Sizun et je dois dire que la douceur de la langue m’avait séduite. Le premier était Un léger déplacement.  Et le second, Un jour par la forêt.

Un léger déplacement raconte l’histoire d’Hélène qui revient à Paris pour vendre l’appartement familial. Elle n’y est pas revenu depuis qu’elle s’est installée à New York 35 ans auparavant. Alors que les souvenirs reviennent, il semble qu’Hélène soit en train de vivre légèrement à côté de sa vie, à cause d’un léger déplacement…

Un jour par la forêt quant à lui nous parle de Sabine, onze ans, qui décide de faire l’école buissonnière. Que fuit-elle vraiment ? Est-ce la perspective d’un rendez-vous fixé entre sa mère, dont elle a honte, et son professeur de français, ou l’idée plus confuse qu’elle n’a pas sa place au lycée ? Au cours de sa journée vagabonde, dans ce Paris qu’elle découvre, bien des choses vont changer et le hasard d’une rencontre lui révélera le trésor qu’elle porte en elle.

Ces deux romans, un peu en marge de ce que j’ai l’habitude de lire – merci maman de me faire sortir de ma zone de confort ! – sont très bien écrits. Je ne les ai pas chroniqués car cela fait un moment que je les ai lus, mais ces histoires continuent à tourner dans ma tête comme une petite chanson familière et bienveillante. On retrouve dans ces deux romans les thèmes de l’Histoire et de la famille qui sont apparemment chers à l’auteure.

Marie-Sizun est née en 1940. Agrégée de lettres classiques, elle a enseigné la littérature française à Paris, en Allemagne et en Belgique. Elle s’est cconsacrée à l’écriture à la retraite et son premier roman est paru en 2005 – Le père de la petite. Trois ans plus tard, en 2008, elle obtient le Grand Prix littéraire des lectrices de Elle pour La Femme de l’Allemand (Arléa, 2007), ainsi que le prix du Télégramme.

Dans son dernier récit La gouvernante suédoise au ton maîtrisé et romanesque, elle brosse le portrait tout en nuances de ses ancêtres franco-suédois, s’approchant au plus près du mystère qui les entoure. C’est bien une histoire d’amour et de mort qui va suivre la réussite fulgurante d’une famille, la sienne, trois générations plus tôt. Renouant les fils rompus, interrogeant sans cesse un passé occulté, redonnant vie aux disparus par son talent de romancière, Marie Sizun éclaire avec tendresse et pudeur les secrets de ces étonnants personnages.

Une rencontre à faire…

Bibliothèque centrale de Tours
2 bis avenue André-Malraux
www.bm-tours.frfacebook

Publicités

Une réflexion sur “Marie Sizun à la bibliothèque de Tours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s