Plateau – Franck Bouysse

photostudio_1483097534208

le-resume

« Ici, c’est le pays des sources inatteignables, des ruisseaux et des rivières aux allures de mues sinuant entre le clair et l’obscur. Un pays d’argent à trois rochers de gueules, au chef d’azur à trois étoiles d’or. Ici, c’est le Plateau.
Un hameau du plateau de Millevaches où vivent Judith et Virgile. Le couple a élevé Georges, ce neveu dont les parents sont morts dans un accident de la route quand il avait cinq ans. Lorsqu’une jeune femme vient s’installer chez Georges ; lorsque Karl, ancien boxeur tiraillé entre pulsions sexuelles et croyance en Dieu, emménage dans une maison du même village ; et lorsqu’un mystérieux chasseur sans visage rôde alentour, les masques s’effritent et des coups de feu résonnent sur le Plateau. »

monavis

 J’adore Franck Bouysse. Je suis tombée amoureuse de son style en lisant Grossir le ciel. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu envie de lire à voix haute pour sentir les mots rouler dans ma bouche, pour entendre la musique des mots en dehors de ma tête.

Quand j’ai appris qu’il allait venir à Saint-Pierre-des-Corps pour présenter Plateau, j’étais trop contente (non, mais quelle groupie…). La rencontre a eu lieu début décembre en petit comité – nous étions une quinzaine (quand je pense à tous ceux qui ont raté ce moment, je me dis que j’ai bien de la chance).

Franck Bouysse est originaire de Brive-la-Gaillarde. Le monde qu’il décrit dans ses romans, il le connaît, il l’a vécu, lui aussi vient de la terre. C’est sans doute pour cela que derrière la rudesse et la noirceur de ses romans, on sent la tendresse qu’il porte à ses personnages.

Je vais être honnête, je n’ai pas été aussi transportée par Plateau que j’avais pu l’être par Grossir le ciel, mais il me semble que c’est normal. Quand on a un coup de cœur, c’est difficile d’en avoir un encore plus fort juste après. Vous le savez peut-être : mon auteur préféré est R.J. Ellory. J’aime tous ses romans et pourtant aucun ne m’a touchée aussi profondément que Seul le silence. Et pourtant, ils sont tous géniaux. Et bien, je pense que pour Franck Bouysse, c’est pareil.

J’ai adoré faire sa connaissance, découvrir une personne discrète et humble, un homme un peu taiseux mais dont les yeux s’éclairent quand il parle de ses personnages.

Plateau est un très bon roman, à l’ambiance sombre et mystérieuse, alimentée par la présence du chasseur qui observe les habitants du Plateau à travers le viseur de son arme. Rapidement vous vous poserez mille questions. Qui est le chasseur ? Que veut-il ? Que fait Karl sur le Plateau ? Qu’a-t-il fui ? Pourquoi Virgile reste-t-il ? Pourquoi n’entre-t-il jamais dans la maison de ses parents ? Je m’arrête là, vous trouverez vos propres interrogations. Je vous invite vraiment à découvrir Franck Bouysse si ce n’est pas déjà fait. Vous m’en direz des nouvelles.

Plateau – Franck Bouysse – La manufacture de livres

Publicités

3 réflexions sur “Plateau – Franck Bouysse

    • J’ai passé un super moment ! Et j’ai le beaucoup le style de l’auteur. Si tu as l’occasion, je te conseille, c’est vraiment différent de ce que j’ai pu lire ces derniers temps. Lent, sombre et poétique.
      Gros bisous ma belle,
      Maeve

      J'aime

  1. Pingback: Le serpent aux mille coupures – DOA | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s