Le sixième sommeil – Bernard Werber

photostudio_1485255242805

le-resume

« PHASE 1 Assoupissement
PHASE 2 Sommeil léger
PHASE 3 Sommeil lent
PHASE 4 Sommeil très profond
PHASE 5 Sommeil paradoxal
PHASE 6 Le sixième sommeil.
Celui de tous les possibles. »

monavis

J’ai sorti ce roman de ma PAL dans le cadre de mon nouveau challenge (contre moi-même) qui vise à lire chaque mois un roman qui prend la poussière sur mes étagères ou que j’ai envie de lire depuis longtemps sans pour autant avoir franchi le pas. J’ai gagné Le sixième sommeil lors d’un concours sur Twitter et j’ai la chance d’avoir reçu un exemplaire dédicacé par l’auteur. C’était en janvier 2016 (le temps passe vite).

Je ne connais pas bien Bernard Werner. J’ai commencé à lire Les Fourmis quand j’étais à la fac et je n’ai pas réussi à m’y intéresser. Donc je ne vais pas pouvoir vous dire si ce roman est au-dessus ou non de ses autres écrits. En revanche, le fait que je ne me sois pas passionnée pour le roman dont tout le monde parlait comme un truc révolutionnaire, passionnant, génial, fou… Est peut-être un indice. Un indice pour dire que Bernard Werner, ce n’est pas ma tasse de thé.

Le sixième sommeil parle des obsessions d’une femme, Caroline Klein, neurophysiologiste, pour le sommeil. Somnambule, elle cherche à trouver et régler la cause de son trouble qui la met en danger, ainsi que ses proches. Elle entraîne son fils, Jacques, dans ses recherches et lui transmet le virus.

Je n’ai pas accroché du tout. En fait, ça ne m’a pas intéressée et j’ai trouvé que ça ne sonnait pas juste. C’est le problème des ouvrages scientifiques romancés. On en arrive à des dialogues qui tombent à plat. J’ai failli abandonner ma lecture à plusieurs reprises, mais je me suis accrochée, sans plaisir. J’ai tout de même appris quelques petites choses sur le sommeil. C’était le but.

Alors si vous adorez cet auteur, ne vous sentez pas vexés par mon avis. Je ne dis pas que c’est mauvais, je trouve seulement que ça ne me correspond pas. Je n’y trouve pas mon compte. C’est tout.

Le sixième sommeil – Bernard Werner – Albin Michel

Publicités

2 réflexions sur “Le sixième sommeil – Bernard Werber

  1. Hello, en voyant ce titre, j’étais étonnée que tu remettes ça avec Werber !
    Bon, et si jamais tu lisais « Demain, les chats » et que tu n’accroches pas, alors vraiment je pourrais me dire, Maeve n’accroche pas DU TOUT 😉
    Il a sorti beaucoup de titres mais je ne les ai pas tous lus et certains m’ont pesé dans la lecture, je te rassure.

    Tu as été jusqu’à la fin ? (Ô courage – moi je ne termine jamais ce qui ne m’emballe pas ou bien exceptionnellement, le Harry Potter version théâtre) Alors le 6e sommeil ?
    Paradoxalement, le sujet des rêves m’inspirent ^^ dans le niveau de conscience du rêve. Perso, dès que je me rends compte que c’est un rêve, le réveil survient. Arf …
    Allez, sur ce, à très bientôt !

    Aimé par 1 personne

    • Oh mais c’est le même Werner que celui dont on a parlé, je n’allais pas enchaîner tout de suite avec un autre de lui, je ne suis pas maso. Mais je garde en tête ton conseil sur les chats, à l’occasion, dans un moment, pourquoi pas. Et oui, en général, je vais au bout des livres. C’est très tard que j’abandonne.
      Gros bisous,
      Maeve

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s