Amelia – Kimberly McCreight

photostudio_1487191884490

le-resume

« À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l’écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n’ont pas de secrets l’une pour l’autre. C’est en tout cas ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de l’école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu’elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement.
Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable… Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : «Amelia n’a pas sauté.»
Obsédée par cette révélation, Kate s’immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu’elle ne la connaissait pas si bien qu’elle le pensait. À travers les SMS, les mails d’Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l’a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l’attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu’elle avait pu imaginer. »

monavis

Et voici le retour du match Prix du roman Livre de Poche 2017 catégorie Polar. Je vous ai présenté Il reste la poussière de Sandrine Collette, c’est maintenant à Amelia.

Quand j’ai vu qu’Amelia de Kimberly McCreight faisait partie de la sélection du mois de février pour le Prix des lecteurs Livre de poche 2017, j’ai eu du mal à contenir ma joie. J’avais super envie de le lire depuis sa sortie. Quelle chance de faire à nouveau partie des jurés !

J’étais sûre qu’Amelia allait me plaire. J’imaginais que j’allais avoir du mal à lâcher ce roman. Et que, comme Kate, j’allais essayer de savoir ce qui avait bien pu arriver pour que sa fille de 15 ans, aimée, brillante et bien dans ses baskets, décide subitement de sauter du toit de son école. Quelques mois après le décès d’Amelia, l’avocate reçoit un SMS lui annonçant que sa fille n’a pas sauté. Et comme elle n’arrive pas à se faire à cette idée, elle décide de contacter à nouveau la police pour que quelqu’un l’aide à en savoir plus.

L’auteure est purement et simplement machiavélique ! Elle a écrit un roman qu’on ne veut, qu’on ne peut, pas lâcher avant de l’avoir terminé. On alterne les chapitres concernant Kate, qui démarrent au moment de l’envoi du SMS, et les chapitres concernant Amelia, qui démarrent environ un mois avant sa mort. J’ai envisagé un instant de ne pas dormir pour le finir et franchement, je n’aurais pas travaillé le lendemain, c’est sans doute ce que j’aurais fait. Je voulais savoir ! Il fallait que je sache pourquoi Amelia avait mis fin à ses jours…

Dans sa construction, Amelia m’a fait penser à Ce qu’il reste d’Alice de T.R. Richmond. Dans les deux cas, on cherche à savoir ce qui est arrivé à une jeune fille et l’on remonte le temps en lisant les mails, courriers, SMS, tweets. Mais contrairement à Ce qu’il reste d’Alice, Amelia n’est pas uniquement construit avec cette correspondance… J’ai aussi pensé à Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celeste Ng, à cause des secrets et des non-dits.

J’ai vraiment beaucoup aimé Amelia. L’histoire est beaucoup plus profonde qu’il n’y paraît au départ et interroge le lecteur. Qui sont vraiment nos proches ? Peut-on vraiment croire que l’on connaît bien quelqu’un ? J’ai beaucoup aimé me faire trimballer tout au long de ma lecture et envisager mille et une fin possible, sans pour autant trouver la vraie.

Amelia est le premier roman publié de Kimberly McCreight. J’ai lu quelque part qu’elle avait envoyé ses romans chez des éditeurs en vain et qu’on lui avait même dit que c’était trop mauvais pour être publié. Sachant que ce premier roman s’est très bien vendu et que Nicole Kidman a acquis les droits d’adaptation pour un film produit par HBO, je suppose que Kimberly McCreight a pris sa revanche. Elle a publié deux autres romans, un thriller, Elle repose en paix et le premier tome de la saga young adulte des Outliers. C’est malin, maintenant j’ai envie de tout lire…

Le choix n’a pas été facile à faire entre ces deux romans tellement différents. Mais je pense que je vais privilégier le plaisir que j’ai eu à lire et dans ce cas, c’est Amelia qui a ma préférence.

Amelia – Kimberly McCreight – Le Livre de Poche

Publicités

7 réflexions sur “Amelia – Kimberly McCreight

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez vous ? – Enpochezmoi…

  2. Pingback: Je vide ma PAL saison 2 épisode 2 | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s