Les pages du serpent – Jessica Cornwell

photostudio_1489947590985

le-resume

« Barcelone, été 2003 : quatre femmes sont assassinées, leurs corps, mutilés. Neuf lettres d’un alphabet cryptique ont été gravées dans leur chair, et leur langue a été coupée. La dernière victime est la célèbre comédienne Natalia Hernández. Le soir du meurtre, une caméra de surveillance la filme inanimée dans les bras d’un homme retrouvé noyé quelques jours plus tard.
Barcelone, hiver 2014 : Anna Verco, jeune chercheuse américaine en histoire médiévale, accepte d’aider l’inspecteur Fabregat, désormais à la retraite, qui n’a jamais perdu l’espoir de résoudre l’affaire Hernández. Ensemble, ils reprennent l’enquête. Les recherches d’Anna mettent bientôt au jour une connexion entre les meurtres et un texte remontant à l’époque du Christ, écrit dans une langue inconnue : Les Pages du Serpent. »

Et voici le retour du Prix du roman Livre de Poche 2017 catégorie Polar ! Et c’est parti pour le second match, avec trois titres ce mois-ci : Les pages du serpent de Jessica Cornwell, Les petites filles de Julie Ewa et Les salauds devront payer d’Emmanuel Grand.

monavis

La jaquette donne le ton de ce roman, en comparant Jessica Cornwell à Dan Brown. N’ayant pas adoré le Da Vinci Code, je n’étais pas ultra emballée en commençant ma lecture. A la fin non plus, d’ailleurs. J’avoue que je ne comprends pas franchement la référence à Dan Brown. On est dans l’enquête mystique, mais à part ça…

Instant people : Jessica Cornwell n’a aucun lien de parenté avec Patricia Cornwell – j’ai vérifié. En revanche, c’est la petite-fille de John Le Carré.

Les pages du serpent est le premier roman de la demoiselle. Un roman dense et touffu, dans lequel une jeune femme mystérieuse recherche un document sacré écrit dans une langue inconnue pour le compte de personnes de pouvoir.

Ajoutons à cela des cadavres de femmes, mutilées avant d’être exécutées et vous aurez le coeur de l’intrigue, une histoire ésotérique fort compliquée et un tueur de femmes mystique.

J’ai eu un mal fou à entrer dans ce livre. J’avais l’impression de ne rien comprendre et de ne pas réussir à raccrocher les wagons. Est-ce que c’est parce que je ne suis pas friande de ce genre d’histoires illuminées ? Peut-être. En tout cas, si ce roman est plutôt bien documenté, l’intrigue part dans tous les sens et sans réel fil conducteur, elle m’a complètement perdue. Je suis allée jusqu’au bout, mais avec difficulté et sans joie. Espérons que les autres seront plus passionnants.

Les pages du serpent – Jessica Cornwell – Livre de poche

Publicités

3 réflexions sur “Les pages du serpent – Jessica Cornwell

  1. Pingback: Les petites filles – Julie Ewa | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Les salauds devront payer – Emmanuel Grand | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 3 | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s