Les enfants du Cap – Michèle Rowe

photostudio_1493152822951

le-resume

« Persy Jonas, jeune inspectrice noire issue des townships, est chargée de l’enquête sur un meurtre qui la renvoie à sa propre histoire. C’est donc avec réticence qu’elle accepte de collaborer avec Marge Labuschagne, une psychologue criminelle à la retraite, qu’elle considère comme une incorrigible raciste. Mais Marge a elle aussi quelques raisons de vouloir oublier le passé. Liées par bien plus de choses qu’elles ne le soupçonnent, les deux femmes finiront par comprendre que les plus lourds secrets sont ceux que l’on se cache à soi-même… »

Ce mois-ci pour le troisième match du Prix du roman Livre de Poche 2017 catégorie Polar, il y avait trois titres en compétition : Dedans ce sont des loups de Stéphane Jolibert, Te laisser partir de Clare Mackintosh et Les enfants du Cap de Michèle Rowe dont je vais vous parler aujourd’hui. Alors, à votre avis, lequel a eu ma préférence ?

monavis

Dans Les enfants du Cap, premier roman de la Sud-africaine Michèle Rowe, on découvre une jeune enquêtrice, une bleue, Persy Jonas et la psychologue Marge Labuschagne. Les deux femmes vont devoir travailler main dans la main, malgré une certaine animosité.

Dans Les enfants du Cap, on découvre un pays guidé par les tensions raciales, la corruption, la drogue et la violence. L’auteure n’est pas tendre avec son pays, pas tendre avec ses personnages.

Si je suis rentrée assez vite dans cette histoire – qui me tentait un peu moins que les autres livres de la sélection du mois -, je dois dire que l’enquête a mis du temps à démarrer. Un exemple, si le cadavre est découvert très vite, il faut pourtant attendre la moitié du roman pour assister à l’autopsie (non pas qu’il s’agisse de mon moment préféré, hein !).

Pourquoi Michèle Rowe a-t-elle décidé de faire avancer l’intrigue si lentement ? Sans doute pour prendre le temps de planter le décor et nous faire découvrir les personnages – plutôt intéressants d’ailleurs.

Les enfants du Cap a été couronné par un Debut Dagger Award, un prix pour les premiers romans. Et cela semble mérité. L’intrigue est bonne, les personnages intéressants – qu’il s’agisse des principaux ou des secondaires – et j’ai franchement apprécié cette immersion dans un pays que je ne connais pas. J’ai même pu faire ma maligne en ressortant un truc que j’avais appris dans ce roman, et ainsi briller en société – enfin j’exagère peut-être un peu, nous étions deux et mon interlocuteur n’a pas eu l’air vraiment épaté, mais j’étais quand même contente de Moi !

C’est un bon roman, et apparemment, si vous appréciez les romans de Deon Meyer, vous pourriez apprécier celui de sa compatriote Michèle Rowe.

Après, puisqu’il faut faire un choix entre Dedans ce sont des loups, Te laisser partir et Les enfants du Cap, je choisis Te laisser partir. J’ai relu ce roman et pourtant, alors que j’avais encore en tête l’ambiance et une partie de l’intrigue, j’ai éprouvé le même plaisir à retrouver l’écriture de Clare Mackintosh.

Les enfants du Cap – Michèle Rowe – Le Livre de Poche

Publicités

Une réflexion sur “Les enfants du Cap – Michèle Rowe

  1. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 4 | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s