Je te vois – Clare Mackintosh

photostudio_1493380388920

le-resume

« Le jour où Zoe Walker découvre son portrait dans les petites annonces d’un journal londonien, elle décide de mener sa propre enquête. L’image floue n’est accompagnée d’aucune explication, juste d’une adresse Internet et d’un numéro de téléphone. Pour les proches de Zoe, c’est la photo d’une femme qui lui ressemble vaguement, rien de plus. Mais le lendemain et le surlendemain, d’autres visages féminins figurent dans l’encart publicitaire.
S’agit-il d’une erreur ? D’une coïncidence ? Ou quelqu’un surveille-t-il leurs moindres faits et gestes ? »

monavis

Après avoir eu un vrai coup de cœur pour le premier roman de Clare Mackintosh, Te laisser partir, je rêvais de lire un autre roman de cette auteure. Et grand morceau de chance, lecteurs.com et Marabout m’ont fait parvenir ce roman dans le cadre des Explorateurs du Polar. J’ai donc pu me plonger avec délice dans le second thriller de Clare Mackintosh, Je te vois.

J’adore l’intrigue. On a tous – ici, toutes – nos petites habitudes. On part bosser à peu près à la même heure tous les matins, on fait le même trajet. Le soir, on recommence. Le mardi, on s’arrête faire quelques courses, le jeudi, c’est le sport, le vendredi, mojito avec les copines… Toutes ces choses que l’on fait par habitude, sans même y penser, peuvent se retourner contre nous, si l’idée vient à quelqu’un de vendre ces infos à des prédateurs. Angoissant, hein ? N’ai-je pas déjà vu ce type bizarre qui vient de nous bousculer à l’épicerie près de l’arrêt de bus hier ? Pourquoi ai-je sans cesse l’impression d’être suivie ? Que quelqu’un est entré dans ma maison ?

Le quotidien de Zoe vire au cauchemar quand elle reconnaît sa photo dans la page des petites annonces de charme dans un quotidien gratuit. Quelqu’un semble jouer avec elle, en la lâchant au milieu des loups. Mais est-ce qu’elle a été choisie au hasard ?

Ce roman est vraiment, vraiment super. Comme dans le premier, on sent que Clare Mackintosh a été dans la police et cette histoire semble avoir des accents de réalisme. J’ai eu un mal fou à le lâcher et je l’ai même terminé à une heure indécente. Et si j’avais su à quelle point la fin était glaçante, j’aurais évité de le finir avant d’aller dormir. Parce que plonger dans un sommeil sans cauchemar juste après avoir fini Je te vois, c’est impossible.

Mais quelle claque ! Quelle tension ! Franchement, si vous aimez les thrillers psychologiques et que vous ne connaissez pas Clare Mackintosh, penchez-vous sur cette auteure de talent.

Je te vois – Clare Mackintosh – Marabout

coeurcoeur

Publicités

6 réflexions sur “Je te vois – Clare Mackintosh

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s