Une victime idéale – Val McDermid

photostudio_1493503305912

le-resume

« Dans une petite ville du Yorkshire, des femmes qui se ressemblent sont retrouvées mortes. Leur point commun : elles sont toutes blondes aux yeux bleus. Ce tueur pas comme les autres cherche en chacune de ses victimes la femme parfaite, amante soumise et ménagère accomplie, avant de les massacrer avec la plus grande cruauté. Au moment où le meurtrier se prépare à fondre sur sa future proie, Tony Hill se retrouve au cœur de l’enquête mais cette fois sur le banc des accusés. Le célèbre profiler serait-il passé de l’autre côté du miroir ? Dans ce thriller psychologique à glacer le sang, le duo formé par Tony Hill et Carol Jordan est plus que jamais mis en péril. »

monavis

Honte sur moi, je ne connaissais pas Val McDermid avant d’avoir entre les mains Une victime idéale, gentiment envoyé par lecteurs.com et J’ai lu dans le cadre des Explorateurs du Polar.

En faisant deux ou trois recherches, j’ai découvert qu’Une victime idéale était le huitième tome de la série mettant en scène Tony Hill et Carol Jordan. J’avais donc quelques appréhensions en démarrant ma lecture, parce que je n’aime pas franchement commencer une histoire en cours de route, j’ai toujours un peu peur de ne pas tout saisir et d’être frustrée. Néanmoins, j’ai eu la sensation que ce roman était comme le début d’un nouveau cycle. En effet, les personnages semblent tous avoir vécu des choses très difficiles lorsque le tueur en série Jacko Vance a décidé d’exercer sa vengeance sur Carol et ses proches. Carol a quitté la police, a quitté Tony, la brigade a disparu. Paula, qui travaillait sous ses ordres, cherche ses marques au sein d’une nouvelle équipe et Tony vit difficilement sa rupture et la culpabilité qui le ronge. Quand on a compris cela, on peut se plonger dans l’histoire, sans plus se poser (trop) de questions.

Une victime idéale est un très bon thriller. Un psychopathe kidnappe de jolies blondes aux yeux bleus pour en faire des épouses parfaites.

Paula se retrouve personnellement mêlée à cette enquête en recueillant chez elle et sa compagne le fils d’une des disparues.

Évidemment, il n’a pas échappé à cette pro de l’interrogatoire que chacune de ces femmes ressemblait de manière troublante à Carol. Et quand Tony se retrouve soupçonné, elle cherche à retrouver son ancienne chef pour qu’elle se mêle de l’enquête.

J’ai beaucoup aimé ce roman et les personnages de Val McDermid. J’ai été complètement prise dans cette enquête et j’avais envie que Paula réussisse à sauver les femmes tombées entre les mains de ce malade qui cherche à façonner sa petite esclave idéale.

Mon seul regret, comme à chaque fois que je commence une série en cours de route, est de ne pas avoir débuté l’histoire par le premier tome, Le chant des sirènes. Mais, vous noterez qu’il y a pire comme regret…

Une victime idéale – Val McDermid – J’ai lu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s