Le printemps des enfants perdus – Béatrice Egémar

photostudio_1494513599202

le-resume

« 1750. Descendante d’une lignée d’artisans grassois, Manon travaille rue Saint-Honoré, à Paris, dans la boutique de parfums familiale. Lorsque son jeune neveu Jean-Baptiste disparaît, elle établit un lien avec les rumeurs qui courent dans la capitale : on dit que les victimes seraient envoyées en Louisiane pour être égorgées afin que leur sang soigne un prince lépreux. »

monavis

A l’approche du Chapiteau du livre de Saint-Cyr-sur-Loire, j’ai ressorti de ma Pile à lire des romans d’auteures qui seront présentes (un moyen ludique et utile de tenter de baisser ma Pile à lire). La semaine dernière, je vous ai parlé du dernier roman de Marie Play-Parlange, Les Tétranébreuses, tome 1. Aujourd’hui, c’est encore une fois un roman historique avec Le printemps des enfants perdus de Béatrice Egémar.

Cécilia de Between the Books me parlait régulièrement de Béatrice Egémar, du coup, forcément j’ai fini par craquer et investir dans un premier roman – en plus, Cécilia a gentiment proposé de me le faire dédicacer.

C’est donc comme ça que je me suis retrouvée avec Le printemps des enfants perdus entre les mains. Aimant beaucoup les romans policiers historiques, j’avais hâte de le lire.

L’histoire de ce roman se déroule en 1750, à Paris, alors que dans les rues de la capitale des enfants sont enlevés sous les yeux des badauds. Imaginez un peu la panique.

Manon vient d’une famille de parfumeurs et lorsque son apprentis disparaît, elle craint le pire. Et bien entendu, elle décide de mener l’enquête.

Cette intrigue est intéressante, on découvre – ou redécouvre si on a eu la chance de lire Le parfum de Suskind – l’univers des parfumeurs. Et ça, j’avoue que ça m’a plu.

Mais après avoir lu La part des flammes de Gaëlle Nohant ou quelques romans de la série Nicolas Le Floch de Jean-François Parot, j’avoue que j’ai trouvé Le printemps des enfants perdus un peu en dessous. En fait, j’ai trouvé que la fin arrivait un peu vite. Ceci dit, ça montre aussi que j’étais bien prise dans cette histoire et j’aurais apprécié qu’elle soit un peu plus développée.

Béatrice Egémar sera au Chapiteau du livre les 20 et 21 mai à Saint-Cyr-sur-Loire. L’occasion pour ceux qui ne la connaissent pas de découvrir cette auteure. Et pourquoi pas pour moi, l’occasion de me plonger dans un autre de ses romans pour voir ce qu’il en est – Béatrice Egémar a tout de même écrit une vingtaine de romans historiques pour la jeunesse…

Le printemps des enfants perdus – Béatrice Egémar – France Loisirs

Publicités

Une réflexion sur “Le printemps des enfants perdus – Béatrice Egémar

  1. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 5 | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s