Les lionnes de Venise – Mireille Calmel

photostudio_1496082615222

le-resume

« Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure.
Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.
Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu’elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu’elle recèle le secret du pouvoir absolu. »

monavis

En lisant le résumé des Lionnes de Venise, je me suis doutée que cette lecture me plairait. Mettez-moi de l’histoire, de l’aventure, un brin de romance, des mousquetaires et quelques duels à l’épée et vous faites mon bonheur. J’aime les romans de cape et d’épée, que voulez-vous…

Les lionnes de Venise est le premier tome d’une série écrite par Mireille Calmel, auteure de romans historiques, notamment sur Aliénor d’Aquitaine et Richard Cœur de Lion. Cette nouvelle série nous embarque à Venise au début du XVIIe siècle. On y fait connaissance avec l’impétueuse Lucia qui va tout faire pour retrouver son père, enlevé sous ses yeux durant l’incendie de leur maison et de leur imprimerie.

J’ai beaucoup aimé cette histoire. Je ne me suis pas ennuyée une seule minute. L’intrigue m’a happée et je voulais en savoir plus sur cette mystérieuse gravure, sorte de clé permettant d’accéder à un grimoire aux pouvoirs puissants.

Le duo formé par Lucia et Marco est très sympathique et j’ai vu arriver la fin du roman avec un grand désarroi… Non mais vraiment, laisser le lecteur en plan comme ça, sans assouvir sa curiosité ! C’est cruel ! On se croirait presque à la fin d’une saison de série policière américaine. Il va falloir attendre novembre pour lire la suite et ça me paraît beaucoup trop long. En même temps, ça veut aussi dire que ça m’a plu, ce qui est une bonne chose.

En tout cas, si vous voulez vous lancer dans une sympathique série historique, je vous conseille Les lionnes de Venise.

Les lionnes de Venise – Mireille Calmel – XO Editions

Publicités

2 réflexions sur “Les lionnes de Venise – Mireille Calmel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s