L’invité sans visage – Tana French

photostudio_1499005785672

le-resume

« Une superbe jeune femme est retrouvée assassinée chez elle, au pied de sa table dressée pour un dîner romantique. L’inspecteur Antoinette Conway, de la brigade criminelle de Dublin, est chargée de l’enquête avec Stephan Moran. Il est son seul allié dans un quotidien fait de mesquineries et d’humiliations – pas facile d’être une femme flic en Irlande.
Tout condamne a priori le nouveau petit ami de la victime, et les autres inspecteurs font pression sur Antoinette pour qu’elle le mette derrière les barreaux, or elle résiste, persuadée que l’affaire n’est pas si évidente que le laissent présager les apparences. C’est alors que le crime prend une tournure bien moins banale… Une lecture haletante vécue dans la peau d’une femme qui se bat à tout prix pour faire émerger la vérité. »

monavis

Après avoir fini ma lecture précédente – un vrai pavé ! – j’avais envie d’un polar qui se lirait vite. Je me suis décidée pour L’invité sans visage de Tana French, imaginant me plonger dans un page-turner que j’aurais dévoré en quelques heures. Encore novice avec ma liseuse, je n’ai pas du tout pensé à vérifier combien de pages comptait la version brochée (560) et je le suis retrouvée avec un nouveau pavé entre les mains.

Je n’ai pas lu aussi vite que prévu, mais j’ai apprécié chaque minute passée en compagnie d’Antoinette Conway.

La jeune femme est inspectrice à la criminelle à Dublin. Victime de harcèlement à l’école, elle s’est habituée à l’hostilité de ses collègues à la brigade. Après tout, rien de nouveau sous le soleil. Infos qui ne lui arrivent jamais et qui pourraient l’aider à boucler ses enquêtes, crachats dans son café, photomontages salaces, rumeurs, casier transformé en urinoir… Antoinette est à deux doigts de claquer la porte, fatiguée de voir un ennemi en chacun de ses collègues.

En binôme avec Steve Moran, le bleu, le mec sympa, elle se voit souvent attribuer des cas de violences conjugales, faciles à boucler, mais sans trop d’intérêt. Jusqu’au jour où on leur demande d’enquêter sur la mort d’une jeune femme, sous la supervision du super-flic de la crim…

On découvre l’histoire à travers les yeux d’Antoinette. Précise, parfois dure, parfois drôle, souvent excédée et légèrement parano. J’ai eu la sensation d’être en immersion totale dans l’enquête, comme si j’assistais aux interrogatoires, aux réunions. Le roman est très précis – mais sans longueurs, du moins à mon sens.

Et l’intrigue m’a tenue en haleine. J’ai aimé voir Antoinette et Steve suivre des pistes, se planter parfois, se rapprocher, flipper…

J’aimerais tellement vous en dire plus sur la direction que va prendre leur enquête, mais ce serait vous gâcher le plaisir. Une chose est sûre, je ne suis pas prête d’oublier le nom de cette auteure et je pense me pencher sérieusement sur sa bibliographie. D’ailleurs, je ne suis pas la seule à être emballée. « Tana French est sans conteste une immense auteure. » Gillian Flynn
« Terrifiant et incroyable. Une plume incandescente. » Stephen King

L’invité sans visage – Tana French – Calmann-Lévy

coeurcoeur

Publicités

2 réflexions sur “L’invité sans visage – Tana French

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s