Chère brigande – Michèle Lesbre

photostudio_1488308598919

le-resume

« La silhouette libre et rebelle de Marion du Faouët, « Robin des Bois » bretonne qui, dans les premières années du XVIIIe siècle, prenait aux riches pour redistribuer aux pauvres, a toujours fasciné Michèle Lesbre. Parce qu’une femme aux cheveux roux prénommée Marion, qui avait élu domicile dans une boutique désaffectée en bas de chez elle, a soudain disparu, les traits de l’autre Marion, la « chère brigande », se superposent à ceux de la SDF parisienne. L’écrivain décide alors de partir sur les traces de l’insoumise bretonne, qui mourut sur le gibet à trente-huit ans, lui adressant, pour conjurer l’injustice du monde et sa propre impuissance, une longue lettre. »

monavis

Chère brigande de Michèle Lesbre était l’un des cinq romans en lice pour le prix du roman TMV 2017, avec Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar d’Antoine Choplin, Nirvanah d’Yvonne Baby, Les larmes noires sur la terre de Sandrine Collette et Par amour de Valérie Tong Cuong.

Il s’agit d’un très court texte de Michèle Lesbre. Une lettre adressée à Marion du Faouët, qui vécut entre 1717 et 1755. La Bretonne aux cheveux de feu a été à la tête d’une bande de brigands, qui s’en prenaient aux riches marchands en utilisaient très rarement la violence.

Après avoir tenté plusieurs fois d’entrer en contact avec une SDF aux cheveux roux, Michèle Lesbre découvre une inscription, là où elle avait l’habitude de s’installer. « Où es-tu Marion ? »

Les visages de Marion du Faouët et de la sans-abri vont se mélanger dans l’esprit de Michèle Lesbre jusqu’à lui inspirer cette lettre à La Brigande.

Si vous vous attendez à lire une biographie de Marion du Faouët, vous allez être déçus. La vie de La Brigande n’est qu’évoquée. En même temps, c’est assez logique, quand vous écrivez à quelqu’un vous ne lui envoyez pas sa bio.

Personnellement, cela m’a donné envie de faire quelques recherches sur cette femme.

A travers cette lettre à Marion, l’auteure revient aussi sur ses souvenirs et parle aussi du monde d’aujourd’hui. Et j’ai aimé ce mélange. Une belle surprise que ce livre.

Chère brigande -Michèle Lesbre – Sabine Wespieser

Publicités

5 réflexions sur “Chère brigande – Michèle Lesbre

  1. Pingback: Prix du roman tmv 2017 – la délibération | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar – Antoine Choplin | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: Les larmes noires sur la terre – Sandrine Collette | Mademoiselle Maeve

  4. Pingback: Par amour – Valérie Tong Cuong | Mademoiselle Maeve

  5. Pingback: Nirvanah – Yvonne Baby | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s