Quand on s’y attend le moins – Chiara Moscardelli

photostudio_1497007115245

le-resume

« Sa grand-mère cartomancienne le lui a toujours dit : c’est quand on s’y attend le moins que les rêves se réalisent et que l’amour nous tombe dessus. La blague ! Car à trente-six ans, des rêves, Penelope n’en a réalisé aucun… Attachée de presse chez Pimpax, multinationale reine de la serviette hygiénique, le jour ; grand reporter en point G et rédactrice de tests érotiques, la nuit ; Penelope doit être lucide : le Pulitzer, c’est pas pour demain. Et côté coeur, c’est pire. Elle qui rêve d’amour avec un grand « A » doit se contenter de rares escapades sexuelles avec un petit « s ». Jusqu’au jour où elle renverse le beau Alberto avec son vélo et lui casse une jambe. C’est sûr : cet homme lui est destiné ! En plus, ça tombe bien, elle connaît Urgences par coeur et les fractures n’ont plus de secret pour elle ! Un mois plus tard, le prince charmant se représente… chez Pimpax, qu’il doit sauver de la faillite. Mais quelque chose cloche : le bellâtre se fait appeler Riccardo Galanti et ne semble pas se souvenir de son assaillante. Pourquoi cette nouvelle identité ? Quels secrets cache cet homme trop beau pour être honnête ? Encombrée d’une maladresse qui n’a d’égale que son grand sens de l’aventure, Penelope se lance dans une enquête de tous les dangers, aussi loufoque que risquée… »

monavis

J’ai gagné Quand on s’y attend le moins à l’occasion d’un concours organisé par Johanna du blog Popcorn and Gibberish. Une couverture girly et attirante, une héroïne comparée à Bridget Jones et les chaleureuses recommandations de ma copine : j’ai tout de suite su que ce roman ne resterait pas longtemps dans ma PAL.

J’ai profité d’une petite baisse de moral pour me plonger dans les aventures de Penelope, me doutant que cela me réconforterait.

J’ai mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire, finalement peu habituée à la littérature italienne et aux références milanaises – et puis, il y a plein de petits mots, de petites phrases en italien, et je connais pas cette langue.

En parlant de langue, notre héroïne en connaît quatre – enfin cinq, puisqu’elle apprend l’arabo-persan à ses heures perdues.

Penelope est brillante. Quand elle lit quelque chose, elle le mémorise. Elle a deux diplômes de journalisme et pourtant, elle n’est pas reporter dans un grand quotidien national. Elle travaille chez Pimpax, un fabricant de serviettes hygiéniques. Elle a quand même un pied dans la presse, car elle écrit les tests sexo dans un magazine féminin. Ça fait rêver, hein ?

Penelope est un peu déconnectée de la réalité, elle semble ne pas toujours comprendre ses congénères. En revanche, elle est plutôt maligne et curieuse. Et imaginative. Cela en fait un personnage attachant, amusant et pétillant. D’ailleurs le beau Alberto/Riccardo l’appelle « Tremblement de Terre » et ça lui va comme un gant.

Malchanceuse en amour, Penelope pense être tombée sur le bon, Alberto – tombée est le terme, puisqu’elle l’a renversé en vélo et lui a accessoirement cassé la jambe. Alors qu’elle ne fut pas sa surprise de le voir débarquer chez Pimpax, jurant ne pas la reconnaître et s’appeler Riccardo. Se retrouvant « promue » au rang de secrétaire et assistante du schizophrène-agent infiltré-ex taulard russe (Penelope a de l’imagination) elle va tenter d’en savoir plus, de le démasquer, de le faire craquer… pour elle. Bien entendu, elle va se mettre dans des situations impossibles et dangereuses.

Quand on s’y attend le moins m’a fait passer un bon moment. C’est loufoque, mais pas incohérent. Drôle, avec une intrigue, de la romance et une grand-mère qui fume des pétards dans les toilettes et tire les cartes (c’est un plus, indéniablement).

Bref, l’été approche et c’est le moment idéal pour se plonger dans ce genre d’histoires. Au bord d’une piscine, à l’ombre d’un arbre, avec un grand verre de thé glacé ou de mojito, là je vous laisse le choix…

En tout cas, mille mercis Johanna !

Quand on s’y attend le moins – Chiara Moscardelli – Belfond

Publicités

2 réflexions sur “Quand on s’y attend le moins – Chiara Moscardelli

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s