Le pianiste de Hartgrove Hall – Natasha Solomons

photostudio_1500484327362

le-resume

« Harry Fox-Talbot, célèbre compositeur anglais, veut qu’on le laisse en paix. Sa femme bien-aimée est morte, il est incapable d’écrire une seule note de musique, et non merci, il ne veut pas pratiquer de loisir. Puis un jour, il découvre que son insupportable petit-fils de quatre ans, Robin, est un prodige du piano. La musique revient alors dans la vie de Fox, qui se voit force de renouer avec sa famille au passe douloureux.
En 1947, Fox et ses deux frères ont survécu a la guerre et reviennent a Hartgrove Hall bien décidés à sauver des ruines la splendide demeure. Mais la venue de la chanteuse vedette des années quarante, la ravissante Edie Rose, emmêle les fils de l’amour et du devoir et sème un chaos qui va s’achever par une trahison dévastatrice. »

monavis

En attaquant Le pianiste de Hartgrove Hall, je suis tombée complètement amoureuse de l’histoire. Dès que le décor a été posé, que j’ai fait connaissance avec Fox et ses frères, avec Hartgrove Hall, avec Edie, c’était cuit. Impossible de lâcher le livre. Je me trouve chanceuse en ce moment, j’enchaîne les lectures passionnantes !

Fox et ses frères George et Jack retrouvent la demeure familiale à la fin de la guerre en 1946 et constatent les dégâts. Fuites dans le toit, moulures explosées, graffitis obscènes… Il va y avoir du travail pour éviter que leur père rase le bâtiment, faute d’argent pour l’entretenir.

Les trois frères vont chercher des solutions, ensemble, soudés, jusqu’au jour où Jack revient avec Edie à son bras. Fox tombe immédiatement amoureux de la belle chanteuse vedette des années de guerre. Fox et Edie partagent le même amour pour la musique. Edie chante et Fox collecte des chansons et rêve de composer. Forcément, cette passion commune les rapproche… mais Edie sort avec Jack, pas avec Fox.

Le pianiste de Hartgrove Hall est un roman en deux temps. D’un chapitre à l’autre, nous voyageons entre deux époques. A partir de 1946, puis en 2000, à la mort d’Edie. Son mari est inconsolable. Il ne compose plus, son amour est mort. Mais lorsqu’il découvre que son insupportable petit-fils est un virtuose du piano, il retrouve un regain d’énergie et un interlocuteur pour parler de musique.

Vous l’aurez deviné, le mari d’Edie, c’est Fox. Et Le pianiste d’Hartgrove Hall nous raconte l’histoire de Fox et Edie. Leur histoire d’amour et de musique. C’est une saga familiale passionnante et touchante. Et c’est vraiment bien Écrit. Personnellement, j’ai adoré.

Je ne connaissais pas Natasha Solomons, mais je suis ravie de voir qu’elle a écrit d’autres romans – Le manoir de Tyneford, Jake Rosenblum rêve en anglais et La galerie des maris disparus -, je les veux tous !

Le pianiste de Hartgrove Hall – Natasha Solomons – Calmann-Lévy

coeurcoeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s