Les roses de Somerset – Leila Meacham

photostudio_1498553747603

le-resume

« 1916, Howbutker, Texas. Lorsque son père meurt, Mary n’a que 16 ans. C’est elle que Vernon Toliver a désignée comme l’unique héritière de sa plantation de coton. A charge pour elle de régler les dettes qu’il laisse et de subvenir aux besoins de sa mère et de son frère aîné, qui s’estiment spoliés. Sans doute Vernon avait-il compris que seule sa fille était animée par la même passion que lui pour le domaine familial. Mais, pour faire vivre les terres de ses ancêtres, Mary devra-t-elle sacrifier son amour pour Percy? Des décennies plus tard, Mary décide de déshériter sa nièce, Rachel, pourtant bien résolue à reprendre sa succession. »

monavis

J’ai découvert Leila Meacham avec son premier roman Le testament de Ryan. J’avais bien aimé l’histoire – une vraie romance – et Sorbet-Kiwi m’a tellement vanté les mérites des autres romans de l’auteure que j’ai embarqué Les roses de Somerset dans ma valise.

L’été est propice à la lecture de sagas, de gros livres qu’il faut savourer, que l’on ne peut lire que lentement, tant il y a de personnages et de pages. Alors, cette lecture tombait à pic – sauf quand il me fallait glisser mon livre dans mon sac, qui devenait alors lourd comme si j’y avais mis des briques.

L’histoire des Roses de Somerset commence lorsque Mary rend visite à son ami notaire et lui demande de revoir son testament. Elle souhaite déshériter sa nièce Rachel afin qu’elle ne reçoive pas la plantation de Somerset, pour laquelle la jeune femme a pourtant donné beaucoup de temps et d’énergie et s’est même brouillée avec sa mère. Mary compte aller parler à sa nièce pour tout lui expliquer, afin qu’elle comprenne ses intentions. Malheureusement Mary s’effondre avant d’avoir pu tout lui dire… Et lorsque Rachel découvre qu’elle a été écartée de Somerset, elle est sous le choc. Mais elle va rapidement tout faire pour récupérer « ses » terres.

Somerset, c’est une vocation. Chaque propriétaire y a donné son temps, sa vie, au détriment de l’amour et de la famille. Somerset demande un grand sacrifice. Mary le sait bien, elle a dû renoncer à son grand amour, Percy.

Ce roman nous montre les points de vue de plusieurs personnages. Chacun nous raconte un petit peu de l’histoire de Somerset, un petit peu de l’histoire de Mary, qui a tout donné pour sa plantation, renonçant à Percy, comme je vous l’ai dit, mais allant jusqu’à mentir et trahir pour garder sa plantation.

On comprend pourquoi Mary souhaite que Rachel s’éloigne de Somerset, tant les sacrifices ont été importants pour elle. L’histoire est prenante et plutôt passionnante, une vraie saga d’été. Avec un brin de communication en plus, je suis certaine que nous n’en serions pas arrivés à tant de tristesse et de sacrifices. Mais, admettons le, cela aurait été moins passionnant.

Si vous aimez les sagas, les histoires à la Autant en emporte le vent, laissez-vous tenter, vous ne le regretterez pas.

Les roses de Somerset – Leila Meacham – Éditions Charleston

Publicités

3 réflexions sur “Les roses de Somerset – Leila Meacham

  1. Pingback: La saison des roses – Victoria Connelly | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s