Ginny Moon – Ludwig Benjamin

photostudio_1501327599578

le-resume

« Pour la première fois de sa vie, Ginny Moon a trouvé sa Maison-pour-Toujours – un foyer avec une famille aimante qui saura la protéger et l’entourer. Le foyer dont n’importe quel enfant adopté pourrait rêver. Alors pourquoi cette adolescente de 14 ans cherche-t-elle à tout prix à se faire kidnapper par sa mère biologique, incapable de s’occuper d’elle ? Pourquoi Ginny veut-elle absolument retourner dans cet appartement où elle a failli mourir ?
C’est une adolescente comme les autres – elle joue de la flûte, s’entraîne pour le tournoi de basket de l’école et étudie les poèmes de Robert Frost –, à un détail près : elle est autiste. Et certaines choses sont très importantes pour elle : commencer sa journée avec précisément neuf grains de raisin, chanter sur Michael Jackson (son idole), manger de la pizza au bacon et à l’ananas et, surtout, retrouver sa mère biologique pour pouvoir s’occuper de sa Poupée, qui court un grand danger.
Avec les moyens limités et pourtant redoutables d’une enfant enfermée dans son monde intérieur, Ginny va tout mettre en œuvre pour la sauver. »

monavis

Maura et Brian Moon ont adopté Ginny. L’adolescente a eu une enfance cauchemardesque. A peine nourrie, battue, abusée par le copain de sa mère instable et toxico, elle a été sortie de l’enfer à neuf ans par des policiers qui l’ont trouvée cachée sous l’évier. Après quelques passages difficiles en familles d’accueil, elle vit désormais dans la maison bleue avec ses parents-pour-toujours. Mais Ginny est inquiète pour sa Poupée et n’a qu’une idée en tête : entrer en contact avec sa mère biologique pour savoir si elle l’a retrouvée et si elle va bien. Avec chance, Ginny arrive à approcher un ordinateur à l’école et contacte Gloria, sa mère.

L’arrivée de la mère de Ginny dans la vie des Moon va effrayer Maura, qui est enceinte et s’inquiète beaucoup du comportement de Ginny. Elle craint que l’adolescente fasse du mal à son bébé quand il sera là. Car Ginny n’est pas tout à fait comme les autres enfants de son âge, elle est autiste. Et très agitée en pensant à sa Poupée.

Ginny Moon est la voix de ce roman. Et moi, j’aime les voix différentes. Je pense à d’autres romans aux « voix » différentes comme Le bizarre incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon, Contrecoups de Nathan Filer ou L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet de Reif Larsen ou même Room d’Emma Donoghue.

Ginny fait partie de ces personnages que l’on n’oublie pas, attachants, violents, perdus et plein d’amour.

Benjamin Ludwig, l’auteur de Ginny Moon est lui-même parent adoptif d’une adolescente autiste. Et je ne suis pas franchement étonnée d’apprendre cela, tant la voix de Ginny semblait vraie, tant j’avais l’impression parfois de l’entendre dans ma propre tête.

Ginny Moon est un personnage inoubliable, c’est incontestable. Alors, si. vous souhaitez rencontrer cette jeune fille et être secoués par son histoire, précipitez-vous sur ce roman !

Ginny Mon – Ludwig Benjamin – Harper Collins

Publicités

4 réflexions sur “Ginny Moon – Ludwig Benjamin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s