Miss you – Kate Eberlen

photostudio_1502289050847

le-resume

« Et si votre âme soeur était un visage caché dans la foule ? « Aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie. » Cette phrase, Tess l’a vue des centaines de fois sur une assiette chez elle, dans le sud de l’Angleterre. En cet été 1997, la jeune fille ne peut s’empêcher d’y songer tandis qu’elle savoure la fin de ses vacances idylliques à Florence avec sa meilleure amie. Car sa vie est bel et bien sur le point de changer : elle s’apprête à entrer à l’université. À son retour pourtant, une terrible nouvelle va bouleverser son existence à jamais. Gus est aussi en vacances à Florence, avec ses parents. La vie de sa famille a déjà changé de manière soudaine et tragique depuis que son frère a disparu, et Gus ne pense qu’à une chose : voler de ses propres ailes. À la rentrée, lui doit entamer des études de médecine. Ce jour-là, ces deux inconnus admirent côte à côte la basilique San Miniato al Monte… Au cours des seize prochaines années, leurs chemins vont se croiser et se recroiser, quelques secondes à peine, sans que l’un ou l’autre ne s’en aperçoive. Séparés par la distance et leurs destins respectifs, auront-ils un jour l’occasion de se découvrir ? »

monavis

Miss you est le premier roman de Kate Eberlen. Et je suis persuadée que cette histoire ravira bon nombre d’amateurs de drames.

Malheureusement, ce n’est pas mon cas. Moi, j’aime être transportée de joie et de bonheur en lisant, me creuser les méninges en jouant les détectives ou frissonner de peur et d’angoisse à la lecture d’un bon thriller. Mais pleurer ? Je déteste ça.

Je suis sensible. Parfois, quand je suis fatiguée je peux même pleurer en regardant une pub à la télé ou en écoutant de la musique. Et je ne vous parle pas des films et des dessins animés qui me font littéralement sangloter. Et je déteste ça.

Alors, vous vous doutez bien qu’il y a des romans que je ne lirai jamais, du style Nos étoiles contraires, Un jour, Avant toi… Moi je veux des histoires d’amour qui se terminent bien, sans mort et sans chagrin.

J’ai eu un peu peur en commençant Miss you. La mère de Tess meurt d’un cancer, le frère de Gus a disparu dans un accident de ski et la vie ne semble pas très jolie pour ces deux personnages. Ils se rencontrent en Italie. On comprend qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Mais pourtant rien. Ils vont se croiser de temps en temps au cours de leur vie.

J’ai eu un peu peur parce que j’ai pensé à Un jour (je n’ai pas lu le roman, j’ai vu le film et je suis encore traumatisée. Pourquoi ?) et à Quoi qu’il arrive de Laura Barnett et que du coup j’avais peur que ça finisse mal. Alors j’ai presque lu ce roman en fermant les yeux – ce qui n’est pas évident – et en veillant à ne m’attacher à personne au cas où l’auteure aurait envie de faire disparaître un personnage.

Du coup, je n’ai pas vraiment passé un bon moment. Et d’un certain côté c’est dommage, parce que c’est un très bon roman, mais un très bon roman pour quelqu’un d’autre que moi. Du coup, si vous aimez les drames, les histoires d’amours contrariées et les sentiments romanesques, penchez-vous sur ce Miss you, vous pourriez tomber sous le charme…

Miss you – Kate Eberlen – Nil

Publicités

4 réflexions sur “Miss you – Kate Eberlen

  1. Et du coup ça me donne pas envie de le lire 😂 ! Je peux tout lire mais je ne demande qu’une chose ! Une fin heureuse ! Ces derniers temps, j’ai eu ma dose des fins dramatiques de certains romans ! Merci Maeve
    Mya

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s