Ne mords pas la main qui te nourrit – A. J. Rich

photostudio_1502361927467

le-resume

« Morgan a trois passions : la victimologie, qu’elle étudie, ses chiens – Cloud, adorable berger des Pyrénées, Chester et George, pitbulls patauds – et Bennett, son fiancé canadien rencontré sur Internet, avec lequel elle entretient une relation torride. Un jour, en rentrant chez elle, Morgan trouve son petit appartement de Brooklyn dévasté. Son amant est plus mal en point encore – en morceaux, lacéré par les crocs de ses fidèles compagnons, bel et bien mort.
Traumatisée, la jeune femme est pourtant convaincue de l’innocence de ses chiens. En revanche, Bennett, dont elle explore le passé, n’est pas l’homme qu’elle imaginait. Elle découvre un personnage trouble, voire dangereux. Morgan n’est pas au bout de ses surprises… »

Ce mois-ci pour le match du Prix du roman Livre de Poche 2017 catégorie Polar, il y avait trois titres en compétition : Hortense de Jacques Expert, Ne mords pas la main qui te nourrit de A.J. Rich et Papillon de nuit de R.J. Ellory.

monavis

Après ma grosse déception avec Hortense, je me suis plongée dans le second roman de la sélection, écrit à quatre mains par les Américaines Jill Ciment et Amy Hemper.

A priori, il y a quelques années, si l’on m’avait dit que j’allais aimer un roman mettant en scène une accro aux chiens, je ne l’aurais pas cru, tellement j’en avais peur – mon traumatisme s’explique, n’essayez pas de me convaincre que tous les chiens sont adorables, je ne vous croirais pas.

Aujourd’hui, je me rends compte que d’avoir une meilleure amie comportementaliste et propriétaire du chien le plus cool du monde m’a réconcilié avec les chiens et surtout que cela m’a permis d’entrer immédiatement dans la tête de Morgan.

Morgan adore ses trois chiens – deux pitbull et un montagne des Pyrénées. Elle est étudiante en victimologie – elle tente de comprendre pourquoi il arrive à certaines personnes de devenir des victimes. Et elle a un mec dans sa vie, Bennett.

Mais tout bascule lorsqu’en rentrant chez elle, elle découvre le corps sans vie de son amant et ses chiens couverts de sang.

Alors qu’elle a tout perdu – Bennett d’abord, mais aussi ses trois chiens, accusés d’avoir dévoré Bennett – elle découvre que celui avec qui elle partageait sa vie n’était pas du tout celui qu’il prétendait être. Et si ses chiens lui avaient sauvé la vie ? Et si c’était plus compliqué que ça ?

J’ai dévoré ce roman – sans mauvais jeu de mots. Et même si, assez rapidement, j’ai vu où le duo d’écrivaines voulait m’emmener, j’ai passé un très bon moment. Et la fin m’a plue. Mais je pense aussi que ce roman tourne pas mal autour des chiens et de l’amour inconditionnel que peuvent leur porter leurs propriétaires. Vous, aimeriez-vous toujours vos chiens s’ils avaient tué votre amoureux ou votre amoureuse ? Moi, je ne pense pas, enfin non, je sais que non, mais il faut accepter que Morgan puisse avoir autant de tristesse pour la mort de son copain que parce que ses chiens se retrouvent en cage. Passé cela, et en avançant dans l’histoire, on se prend vraiment au jeu. Et si vous aimez les thrillers et les chiens, foncez, je suis certaine que vous ne le regretterez pas !

signature

Ne mords pas la main qui te nourrit – A.J. Rich – Le Livre de Poche – 352 pages (mai 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

3 réflexions sur “Ne mords pas la main qui te nourrit – A. J. Rich

  1. Pingback: Hortense – Jacques Expert | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Papillon de nuit – R.J. Ellory | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 8 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s