Epiée – Michael Robotham

photostudio_1502628344109

le-resume

« Marnie Logan a souvent la sensation d’être épiée. Comme une sensation diffuse  : un souffle sur sa nuque, une ombre au coin de l’œil, et voilà que son existence se fige. Son mari Daniel a disparu depuis plus d’un an. Toujours déprimée et désespérée, elle décide de demander l’aide du psychologue Joe O’Loughlin. Alors que Joe s’interroge sur la répugnance de Marnie à évoquer son passé, celle-ci découvre un livre rempli de photos et de témoignages d’anciens amis, collègues et professeurs, que Daniel lui préparait pour son anniversaire. Ce cadeau était censé célébrer sa vie, mais il raconte une toute autre histoire? »

monavis

Vous le savez sans doute si vous passez de temps en temps par ici : j’aime lire des thrillers. Alors quand je termine un livre et qu’il est temps d’en piocher un nouveau dans ma PAL, ma main se dirige le plus souvent vers un thriller. Que voulez-vous, j’aime angoisser et me creuser les méninges pour chercher la faille dans le récit, dans l’esprit des personnages. Et si dans la vraie vie, j’ai parfois l’impression de ne pas voir plus loin que le bout de mon nez, c’est loin d’être le cas quand je lis un livre. Ce qui me donne l’impression d’être brillante, et c’est plutôt une bonne chose pour la confiance en soi.

Je me suis plongée dans Épiée avec plaisir, sans connaître Michael Robotham, un auteur australien pourtant à succès – mais bon, on ne peut pas connaître tout le monde et maintenant, lui, je le connais.

La vie de Marnie est plutôt sordide. Son mari a disparu depuis un an et il lui reste un tas de dettes de jeu à rembourser. Sa fille Zoé est assez proche de la rébellion adolescente et son petit garçon malade a besoin de soins. Pour trouver de l’argent, mettre la télé au clou ne suffit pas, elle accepte un boulot d’escorte.

Ce qui est étonnant avec Marnie, c’est qu’elle semble gentille et douce et pourtant, on apprend que pas mal de gens autour d’elle ont peur. Mais comment peut-on avoir peur d’une timide mère de famille ?

J’ai rapidement imaginé un scénario, pensant avoir trouvé le pourquoi du comment. Puis en avançant dans l’histoire, l’auteur semblait vouloir m’emmener sur une autre piste qui me plaisait nettement moins, puis de nouveau il me ramenait sur mon chemin initial, puis tentait de me perdre… J’ai trouvé ces revirements de situation un peu épuisants et finalement décevants – du coup, j’imaginais quelque chose de plus extravagant, alors que finalement, j’avais raison depuis le début.

Mais j’ai bien aimé et j’ai trouvé ce roman distrayant. Je ne pense pas qu’il me laissera un souvenir impérissable, mais il m’a fait passé un bon moment. Je ne serai donc pas contre lire un autre roman de l’auteur dans un avenir proche.

signature

Épiée – Michael Robotham – JC Lattès – 428 pages (mai 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

Une réflexion sur “Epiée – Michael Robotham

  1. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 8 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s