Northanger Abbey – Jane Austen

photostudio_1500201949830

le-resume

« A Bath, où elle séjourne avec des amis de la famille, la jeune Catherine Morland se lie d’amitié avec Eleonor Tilney et son frère, le séduisant Henry. Ces deux derniers l’invitent à passer quelque temps à la campagne, dans leur manoir de Northanger Abbey, vieille demeure médiévale, où ils vivent avec leur père veuf. Dans cette demeure gothique qui semble abriter des secrets inavouables, l’imagination fertile de Catherine entre en ébullition… »

monavis

Cette année encore, j’ai embarqué du Jane Austen en vacances, espérant enfin avoir le temps et l’envie de me plonger dans un ou plusieurs de ses romans. L’an dernier, mes Austen étaient restés au fond de la valise, j’avoue.

J’ai commencé par Northanger Abbey, un roman présenté comme drôle, moderne, léger et – ce qui n’est pas négligeable – plutôt court.

Je connais l’histoire par cœur, grâce au téléfilm de 2007 que j’ai regardé plein de fois. Et je me suis dit que ce roman un peu angoissant serait une bonne transition après un polar.

Catherine est une jeune femme qui aime lire des romans, des romans gothiques, des romans qui font peur. Elle a une imagination débordante et cela la rend plutôt sympathique et drôle. Mais Catherine est aussi un peu naïve, du moins, elle ne voit pas forcément le mal chez les autres, s’ils sont gentils avec elle.

Elle va faire connaissance à Bath d’Eleonor et de son frère Henry Tilney et elle apprécie beaucoup leur compagnie. Ils sont gentils, doux et Henry lui plaît. Mais elle fréquente aussi Isabella Thorpe, avec qui elle s’entend très bien et passe, de fait, pas mal de temps avec son frère John. Le frère et la soeur Thorpe sont absolument pénibles, elle est intrigante et manipulatrice ; il est mal élevé et égoïste. Mais Catherine met un temps fou à se rendre compte de tout cela et serait peut-être encore en mauvaise compagnie si les Thorpe n’avaient pas essayé de l’empêcher de voir Eleonor et Henry.

Catherine va être invitée à passer quelques temps à Northanger Abbey, la sombre et angoissante demeure des Tilney, habitée par le ténébreux et inquiétant père d’Henry et Eleonor. Et entre son imagination et sa curiosité et le calcul et la duplicité du père, son séjour ne va pas être de tout repos…

J’ai bien aimé ce roman, les petites remarques de l’auteure au fil de la lecture, la gentillesse d’Henry et Eleonor… J’ai aussi aimé détester Isabella et John – quoique détester est un peu exagérer, ils sont calculateurs et intéressés, mais surtout jeunes et mal élevés, pas foncièrement mauvais.

C’était une agréable lecture, mais cette histoire n’est pas ma favorite. J’ai hâte de me plonger dans Persuasion et Emma

Et voici Henry (J.J. Feild) et Catherine (Felicity Jones) devant Northanger Abbey dans le téléfilm de 2007. Et dans le rôle de l’intrigante Isabella, Carey Mulligan. J’ai bien envie de revoir ce téléfilm tout de suite, d’ailleurs…

photostudio_1500202067399

signature

Northanger Abbey – Jane Austen – 10/18 – 286 pages (avril 1996)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

2 réflexions sur “Northanger Abbey – Jane Austen

  1. Pingback: Persuasion – Jane Austen | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: De Rachel Abbott à Marian Izaguirre | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s