Wonder – R.J. Palacio

photostudio_1503991796336

le-resume

« Ne jugez pas un livre garçon sur sa couverture son apparence.
Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ? »

monavis

Il y a des romans qui vous tapent dans l’œil et aussitôt vous vous dites que vous devez les lire. Les prendre et les ramener chez vous. Urgemment. Heureusement que je suis tout de même assez raisonnable pour ne pas craquer à chaque fois (j’ai un petit diablotin qui se roule de rire sur mon épaule parce que je suis repartie avec deux romans de la bibliothèque alors que j’avais dit un seul et que je ne l’ai même pas trouvé).

Wonder de Raquel Jaramillo Palacio fait partie de ces livres que je prend en photo pour me souvenir que ce serait chouette de trouver un moment pour les lire, de les acheter d’occasion ou de les emprunter à la bibliothèque s’ils les ont. C’était il y a un un bon moment déjà.

Quand j’ai vu la bande-annonce de Wonder, je me suis dit que ce serait pas mal de le lire avant qu’il sorte en salle afin de me faire ma petite idée. Et magie, il était disponible à la bibliothèque – pas sûre qu’il le soit facilement en fin d’année quand le film sortira.

J’ai lu que Wonder était comparé au Bizarre incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon, que j’avais adoré. Alors j’avais quelques attentes. Quand on me vend Le Bizarre incident du chien pendant la nuit, je veux un bon livre, pas simplement un livre qui parle d’un enfant spécial.

Wonder est un roman choral, plusieurs personnages nous racontent l’histoire d’August Pullman et de son entrée au collège. August n’est pas enfant comme les autres. Enfin si, c’est un enfant comme les autres, mais atteint du syndrome de Treacher-Collins qui a déformé son visage. August est un petit garçon courageux qui a subit de nombreuses opérations depuis sa naissance. Et c’est aussi un petit garçon doté d’un sacré sens de l’humour, mais qui sait que les regards seront toujours braqués sur lui. Alors, aller au collège, ça le terrifie. Il craint d’être rejeté, que l’on se moque de lui et que les gens n’arrivent pas à voir le garçon qu’il est réellement.

Je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps : j’ai adoré ce roman. August est un sacré petit personnage, et découvrir l’histoire à travers différents points de vue est intéressant, parce que je pense que je serais complètement passée à côté de sa sœur Olivia – sans doute un peu comme tout le monde autour d’elle – si elle n’avait pas pu s’exprimer. Ce roman – plutôt émouvant, je ne vais pas vous cacher que j’ai versé quelques larmes – est un concentré de bonnes ondes. On a envie d’être gentil et bienveillant quand on le lit. Ou encore plus gentil et bienveillant que d’habitude. Pourquoi en reprenant les préceptes du professeur d’August ou en inventant les vôtres. Pour ma part, je vous laisserai avec le précepte de septembre signé Wayne Dyer, philosophe américain : « Si vous devez choisir entre être juste et être bon, choisissez la bonté ».

signature

Wonder – R.J. Palacio – PKJ – 504 pages (mai 2014)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

7 réflexions sur “Wonder – R.J. Palacio

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s