Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa

photostudio_1506089059738

le-resume

« Écouter la voix des haricots : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager. »

monavis

Les délices de Tokyo a remporté le Prix des lecteurs du Livre de Poche 2017 dans la catégorie littérature. Honte sur moi, je n’en avais pas entendu parler, ni de l’adaptation cinématographique de Naomi Kawase…

Lors de la soirée de remise de prix, un juré m’a chaleureusement recommandé ce roman et j’ai tellement aimé celui qui avait été primé l’an dernier – La part des flammes de Gaëlle Nohant – que je me suis empressée de le lire.

Quel jolie surprise ! Les délices de Tokyo est le premier roman publié en France du Japonais Durian Sukegawa. Il parle avec beaucoup de douceur et de passion des dorayaki, une pâtisserie japonaise faite d’une pâte de haricots azukis sucrée mais relevée d’une pointé de sel, étalée entre deux petits pancakes.

Sentarô tient une boutique de dorayaki. Ce n’est pas une passion pour lui, loin de là et la clientèle n’est pas au rendez-vous. Un jour, arrive une vieille femme qui lui propose de l’aide pour la fabrication de la pâte, et accepte de travailler pour une bouchée de pain.

Ce roman parle de cuisine, évidemment, mais aussi de la vie et de la manière de l’appréhender. Il permet aussi de parler d’une partie de la population laissée pour compte, isolée. Car Tokue, la vieille femme, a été très malade et aujourd’hui encore, la société n’est pas prête à réintégrer parmi elles ceux qui ont été atteint par la maladie de Hansen, que l’on connaît aussi sous le nom de lèpre. Même si les patients sont guéris depuis des années.

J’ai trouvé cette histoire très touchante et j’ai aimé découvrir ces personnages à qui Dorian Sukegawa a donné la parole. Et croyez-moi, ils ont des choses à dire. Des choses qui remuent et font réfléchir.

Évidemment, si vous vous plongez dans cette lecture, vous n’aurez plus qu’une idée en tête : goûter un dorayaki ! L’excellente idée du Livre de Poche a été d’inviter les pâtissiers de Tomo pour en préparer durant la soirée. Vous vous doutez bien que ça a eu un succès fou et que j’ai eu tout le mal du monde à en goûter un. Mais le lendemain, alors que je venais tout juste de finir Les délices de Tokyo, je me suis rendue dans la pâtisserie – salon de thé franco-japonaise, rue Chabanais, pour en déguster un, le savourer, tranquillement, espérant entendre les haricots parler… Si vous avez l’occasion, l’envie, la curiosité, je vous conseille cette pâtisserie. Ils sont très sympathiques et j’ai beaucoup apprécié ma discussion sur la fabrication de la pâte de haricots azukis. Et quel délice, rien que d’y penser je suis déjà nostalgique…

signature

Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa – Livre de Poche – 224 pages (mai 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

5 réflexions sur “Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa

  1. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 9 | Mademoiselle Maeve

    • Non, je n’ai pas vu le film, mais apparemment il est très beau. Je ne peux pas comparer avec le livre du coup. Mais le livre est vraiment tout doux. Ce n’est peut-être pas plus mal que tu n’aimes pas les dorayakis, on n’en trouve pas à tous les coins de rues 😊
      Bises,
      Maeve

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s