La maison des Turner – Angela Flournoy

photostudio_1508269828574

le-resume

« Cela fait plus de cinquante ans que la famille Turner habite Yarrow Street, rue paisible d’un quartier pauvre de Detroit. La maison a vu la naissance des treize enfants et d’une foule de petits-enfants, mais aussi la déchéance de la ville et la mort du père.
Quand Viola, la matriarche, tombe malade, les enfants Turner reviennent pour décider du sort de la maison qui n’a désormais plus aucune valeur, la crise des subprimes étant passée par là.
Garder la maison pour ne pas oublier le passé ou la vendre et aller de l’avant ? Face à ce choix, tous les Turner, de Cha-Cha, le grand frère et désormais chef de famille, à Lelah, la petite dernière, se réunissent. Et s’il fallait chercher dans les secrets et la mythologie familiale pour trouver la clef de l’avenir des Turner et de leur maison ? »

monavis

J’aime beaucoup les histoires de famille, elles sont souvent génératrices d’émotions diverses et j’avais bien envie de cela quand je me suis plongée dans La maison des Turner, premier roman d’Angela Flournoy.

L’auteure s’est sans doute inspirée de la famille très nombreuse de son père pour écrire cette saga. Son père, tout comme Cha-Cha, l’aîné des Turner, a douze frères et sœurs. Oui douze. Comme j’ai un mal fou à retenir le nom des personnages des romans que je lis – quand je raconte un livre, les prénoms se transforment souvent en « la fille », « le mec », « le méchant » ou autre « tueur psychopathe » – vous vous douterez bien que je n’ai pas retenu beaucoup de noms. Et j’ai même failli noter les caractéristiques de certains personnages, car il m’est souvent arrivé de me demander qui était Brianne déjà, ou Lonnie (d’ailleurs, je ne suis même pas certaine qu’un des frères s’appelle Lonnie, en tout cas, l’un d’entre eux à un nom dans ce genre-là…).

Rassurez-vous, vous n’aurez pas à retenir les caractéristiques de tous les membres de la fratrie Turner, il n’y en a vraiment que six qui vivent encore à Detroit.

Viola, la maman, est en convalescence chez son fils et les enfants doivent trouver une solution pour la maison dans laquelle ils ont grandi. Elle ne vaut rien, elle vaut surtout bien moins que ce qu’ils doivent encore à la banque pour pouvoir la garder.

Avec cette histoire de maison ressurgissent des souvenirs, des fantômes surtout. Enfin plutôt un fantôme, celui qui pourchasse Cha-Cha depuis son enfance. Et des démons aussi. L’alcool, le jeu…

La maison des Turner est un roman agréable à lire. J’ai apprécié certains personnages, notamment « le grand frère », « la plus grande sœur » et « la petite » – Cha-Cha, Marianne et Lelah si je ne me trompe pas. En revanche, je m’attendais à plus d’émotions et je suis un peu déçue.

signature

La maison des Turner – Angela Flournoy – Les Escales – 436 pages (août 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

Une réflexion sur “La maison des Turner – Angela Flournoy

  1. Pingback: Je vide ma PAL – Saison 2 épisode 10 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s