Hope – Loulou Robert

photostudio_1507729343333

le-resume

« Dans le ferry, je regarde Brooklyn rétrécir. Je me tourne vers Manhattan. Il est neuf heures, c’est le jour de la rentrée scolaire. Je ferme les yeux, le soleil réchauffe ma peau. Les nuages s’écartent pour laisser place au grand bleu. Il faut arrêter de regarder en arrière. Les souvenirs filent des torticolis et rendent malheureux. L’avenir est un trou noir. Il se dresse devant moi. Crève, Bianca. Rêve, Bianca. Cours, Bianca, tu vas rater ta rentrée. Le bateau arrive à quai. Je suis la dernière à le quitter. Je me perds dans la foule. Welcome to New York.
Bianca vient de quitter la France en laissant derrière elle son mal de vivre. De New York, elle absorbe sans retenue l’énergie frénétique, se laisse entraîner par un tourbillon de rencontres, découvre l’univers du mannequinat, sa violence et sa solitude. Aux prises avec la complexité d’une ville aussi bouillonnante que ses émotions, Bianca doit apprivoiser ses fantômes et apprendre à slalomer parmi les vivants. »

monavis

En terminant Bianca, le premier roman de Loulou Robert, j’étais contente d’avoir la suite sous la main, Hope. Avec Bianca, j’avais fait la connaissance d’une jeune fille étonnante qui à la fin quittait Les Primevères, l’unité psychiatrique pour adolescents où elle avait échoué après une tentative de suicide. Et évidemment, j’avais envie de savoir comment elle allait gérer le « après ». En effet, comment s’en sort-on après avoir été malade et hospitalisé en psychiatrie, arrive-t-on a revenir à la vie normale ? Bianca me semblait être une fille pleine de ressources et d’énergie, et la fin du premier roman de Loulou Robert semblait offrir à son personnage la possibilité de commencer une nouvelle vie. Ailleurs. Alors je me suis plongée avidemment dans Hope pour suivre les pérégrinations de la petite Bianca.

J’ai retrouvé l’écriture nerveuse qui m’avait touchée dans Bianca. Mais il m’a fallu un petit temps d’adaptation : cette fille qui me plaisait parce que je la trouvais à la fois vive et compréhensive m’est apparue quelque peu intolérante.

Mais bon, nul personnage n’est parfait, surtout quand ils s’inspirent de la vie, alors j’ai continué ma lecture, donnant une autre chance à Bianca. Mis à part ce trait de caractère qui ne m’a pas plu du tout, j’ai eu la sensation qu’elle n’avait pas changé depuis Les Primevères. Bianca est un personnage qui n’aime pas les entraves, et qui cherche la liberté même à travers quatre murs, un personnage frais et qui fait du bien. New York semblait donc être une ville à sa mesure. Tout va vite, les rencontres, le mannequinat. Mais Bianca est seule. Alors elle pense à ces fantômes, ceux qu’elle a laissés derrière elle.

En plus d’être romancière, Loulou Robert est mannequin et elle a vécu à New York. Si le personnage de Bianca lui ressemblait un peu dans le premier roman, cela semble encore plus le cas dans Hope. J’ai hâte de la rencontrer afin de la questionner sur le sujet !

Et si vous veniez la rencontrer à la bibliothèque de Toursmercredi 8 novembre à 19 heures ? En plus de répondre aux questions du public (et aux miennes), elle lira un extrait de l’un de ses romans – Bianca ou Hope – cela vous donnera sans doute envie de les lire, si ce n’est pas déjà fait !

signature

Hope – Loulou Robert – Julliard – 224 pages (février 2017)

Acheter ce livre chez Cultura

photostudio_1507808248634.png

www.bm-tours.fr – facebook

Publicités

2 réflexions sur “Hope – Loulou Robert

  1. Pingback: Je vide ma PAL – Saison 2 épisode 10 | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Sujet inconnu – Loulou Robert | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s