Le mystère Jérôme Bosch – Peter Dempf

photostudio_1509551496983

le-resume

« 2013 : Madrid. Le Prado. Le Jardin des délices, célèbre triptyque du peintre flamand Jérôme Bosch, a été vandalisé par un prêtre dominicain. Le religieux, convaincu que l’œuvre dissimule un dangereux secret susceptible de nuire à l’Église, a lancé du vitriol sur le tableau avant d’être maîtrisé par les gardiens du musée.
Restaurateur de tableaux, Michael Keie se voit confier la tâche délicate de remettre le triptyque en état. Très vite, il fait une découverte stupéfiante : à plusieurs endroits, les couches de peinture altérées laissent transparaître des symboles cachés. Avec l’aide de son collègue madrilène Antonio de Nebrija, un vieil érudit fantasque, Keie va tenter de déchiffrer ces signes étranges.
1510 : Petronius Oris arrive à Bois-le-Duc dans les Flandres pour travailler aux côtés de Jerôme Bosch. Alors que la cité est envahie par les sbires de l’Inquisition, Petronius découvre que Bosch, initié à un secret hérétique, travaille en secret à un mystérieux triptyque.
Avec ses deux enquêtes parallèles, l’une dans le présent, l’autre dans le passé, qui se font écho pour percer le secret du célèbre Jardin des délices, Peter Dempf fait preuve d’une incroyable érudition et nous offre un suspense magistral qui tient en haleine jusqu’à la dernière page. »

monavis

Le mystère Jérôme Bosch est le second roman que j’ai eu à lire dans le cadre de l’aventure Team thriller du Cherche-Midi. J’avais beaucoup aimé le premier, sorte de Fenêtre sur cour sous acide, Sous ses yeux de Ross Armstrong.

J’ai découvert le peintre Jérôme Bosch grâce à Harry, le personnage de Michael Connelly (comme quoi, on peut apprendre plein de choses dans les polars. Je rappelle cela à ceux qui considèrent toujours ce genre comme un sous-genre). Et j’ai été fascinée par ses tableaux et tous les détails que j’étais bien incapable d’analyser, n’ayant pas étudié les arts.

Je ne suis pas du tout amatrice de romans parlant d’ésotérisme, de sociétés secrètes, de sectes, de nouvelles religions. C’est comme ça, ça ne me plaît pas. Alors je ne vais pas vous dire que j’ai adoré ce roman. Néanmoins, je me suis quand même prise au jeu. J’ai aimé tous les passages qui faisaient référence au tableau et j’ai passé pas mal de temps à observer moi-même Le jardin des délices. Notamment en scrutant les détails sur la couverture du roman, dont on peut enlever la jaquette pour voir apparaître une partie de ce triptyque.

image003

J’ai aimé découvrir des choses sur la symbolique dans la peinture. On sent que l’auteur connaît son sujet et les personnages sont intéressants. On switche d’une époque à l’autre et ça donne envie de tourner les pages pour savoir ce qu’il va arriver aux personnages, souvent en grand danger. Mais pour le reste, je n’ai pas accroché. Mais ça, ça n’a rien à voir avec la qualité du roman, c’est juste que je n’aime pas ces histoires.

Mais si vous aimez ce genre, je vous le conseille, ne serait-ce que pour en apprendre plus sur le peintre et son tableau.

signature

Le mystère Jérôme Bosch – Peter Dempf – Cherche-Midi – 448 pages (septembre 2018)

Acheter ce livre chez Cultura

Publicités

4 réflexions sur “Le mystère Jérôme Bosch – Peter Dempf

  1. Pingback: Le dernier hyver – Fabrice Papillon | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Le Mystère Jérôme Bosch de Peter Dempf – Between the books

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s