Maharajah – M.J. Carter

photostudio_1512655790352

le-resume

« Conspiration au pays des maharajahs. Calcutta, 1837. Le pays est sous la régence de la Compagnie britannique des Indes orientales. Figure haute en couleur chez les expatriés anglais, l’écrivain Xavier Mountstuart vient de disparaître dans les profondeurs de la jungle, alors qu’il faisait des recherches sur une secte d’assassins, les thugs. L’armée de la Compagnie envoie à sa recherche Jeremiah Blake, un agent spécial, grand spécialiste des mœurs du pays, accompagné d’un jeune officier, William Avery. C’est le début d’une aventure passionnante au pays des temples et des maharajahs. En approchant de la région où Mountstuart a disparu, celle des thugs, adorateurs de Kali, déesse de la mort et de la destruction, Blake et Avery vont bientôt découvrir une incroyable conspiration.
Un vrai roman d’aventures et de suspense qui tient à la fois du thriller historique et du voyage initiatique, un duo de personnages inoubliables : vous ne lâcherez pas Maharajah. »

monavis

J’ai reçu Maharajah de M.J (Miranda) Carter de la part des édition du Cherche Midi, ayant la chance de faire partie de la Team thriller. Et je dois dire que j’ai tout de suite flashé sur la couverture que je trouve très belle. J’imagine ma collègue de bureau lever les yeux au ciel si je lui parle des jolies têtes de mort et des très mignons pistolets dessinés sur la couverture, mais moi je trouve que c’est vraiment réussi. Et plaisant de retrouver les mêmes dessins à l’intérieur du livre.

Maharajah est présenté comme un thriller historique et cela ne me semble pas tout à fait juste. Je préfère vous prévenir au cas où vous seriez férus de ce genre littéraire. A mon sens, il ne s’agit pas d’un thriller mais d’un roman d’aventures.

L’intrigue se déroule en Inde en 1837. William Avery est un jeune officier britannique qui s’ennuie ferme à Calcutta. Il n’a pas de quoi rentrer en Angleterre – l’un des ses seuls loisirs semble être le jeu et étant donné ses dettes, il n’est pas très fort – et il ne se fait pas vraiment aux coutumes des autochtones. Lorsque l’écrivain Xavier Mountstuart disparaît au plein cœur du pays, il est envoyé en mission pour accompagner l’ancien enquêteur de la Compagnie britannique des Indes orientales Jeremiah Blake.

J’aimerais vous dire que les deux hommes deviennent complices au premier regard, mais ce n’est absolument pas vrai. William Avery déteste immédiatement Blake qui le lui rend bien et le traite avec mépris et hauteur et ne le tient informé de rien. Mais c’est ce duo mal assorti qui fait tout le charme du roman.

J’avoue avoir eu un peu peur au début de ma lecture car j’ai vraiment souvent eu besoin de me référer au lexique – clairement j’espérais ne pas me retrouvée noyée sous une masse d’informations indigestes. Mais une fois familiarisée avec les termes indiens et embarquée avec Blake et Avery, j’ai eu bien du mal à lâcher le roman. J’ai été captivée par l’intrigue, j’ai appris plein de choses sur les us et coutumes de l’époque et ça ne m’a pas du tout donné envie de voyager dans le temps si c’est pour me retrouver à cette époque ! Mon Dieu, entre la pluie et les voleurs nus et huilés (!), les tigres, les complots et certaines coutumes barbares, ça ne fait trop rêver. Mais en tout cas, j’ai passé un excellent moment et ça me plairait bien de retrouver ce duo d’enquêteurs dans une autre aventure, pourquoi pas en Angleterre ? Je vois bien le potentiel…

signature

Maharajah – M.J. Carter – Cherche Midi (octobre 2017) 

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

3 réflexions sur “Maharajah – M.J. Carter

  1. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 12 | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s