La fin de la solitude – Benedict Wells

photostudio_1513190620485
le-resume

« Jules n’a rien en commun avec ses frères et sœurs, Marty et Liz. Rien à part le tragique accident de voiture en France où ils passent toutes leurs vacances qui leur ôtent très jeunes leurs parents. Jules devient alors un loup solitaire. Jusqu’au jour où il rencontre la mystérieuse Alva, avec ses cheveux roux et ses lunettes en écailles. Elle sera son seul et unique amour. Les années passent. Mais le passé sera toujours là pour les rattraper. »

coeurcoeur

Je me lance dans un exercice périlleux aujourd’hui : un véritable exercice d’équilibriste. Je vais vous parler d’un roman regroupant des caractéristiques qui a priori ne me plaisent pas et qui pourtant m’ont justement fait l’adorer.

J’ai des goût alimentaires bizarres. Je déteste la crème pâtissière mais je raffole des éclairs au chocolat et au café, alors que le café me donne toujours envie de vomir. Et ce ne sont que quelques exemples. Tout ça pour vous dire que, s’ils sont bien travaillés, mélangés, ou cachés, je peux arriver à aimer des choses que je déteste.

Mais vous vous demandez peut-être si j’ai l’intention de vous parler de littérature ? Rassurez-vous. Je voulais vous faire comprendre que bien que je vous dise de temps en temps que je n’aime pas ceci ou cela, il peut arriver que je me retrouve avec un éclair au chocolat littéraire entre les mains.

Combien de fois ai-je écris ici que je n’aimais pas la littérature allemande ? Je suis un peu plus nuancée depuis que j’ai lu Le violoniste de Mechtild Borrman (quel beau roman !).
Et surtout combien de fois ai-je écris ici que je n’aimais pas les livres qui font pleurer de tristesse ? Et bien La fin de la solitude est un roman allemand qui m’a fait pleurer de tristesse. Et pour autant, je l’ai aimé. Tellement.

La fin de la solitude est le quatrième roman de Benedict Wells, mais le premier traduit en français. Jules Moreau vivait dans l’insouciance, avec sa sœur Liz et son frère Marty, puis ses parents sont morts dans un accident de la route. Ils se sont retrouvés tous les trois orphelins démunis, dans un internat, séparés les uns des autres par des murs. Ce roman va nous parler de Jules et de sa famille au fil des années, trente-quatre au total. On verra les personnages grandir, tomber, souffrir, rebondir, se perdre et se retrouver, s’abîmer et s’aimer.

J’ai presque eu la sensation de lire plusieurs romans dans ce roman. Comme si, à l’image de la vie, certains passages n’étaient que des parenthèses et en même temps que c’étaient eux qui conditionnaient tout.
J’ai été totalement bouleversée par l’histoire de Jules et de la petite Alva, son amie, son amour, mais également par les liens qui unissent les trois enfants Moreau. Leurs caractères si différents et leur manière à eux de gérer le deuil.

Et le style… Je ne note pas souvent d’extraits des livres, il me semble l’avoir fait deux fois auparavant pour Lait et Miel et Rupi Kaur et pour Le roman du mariage de Jeffrey Eugenides, mais là, j’avais envie de partager avec vous un petit passage de La fin de la solitude. J’aurais pu vous en mettre dix ou vingt, tellement certaines phrases m’ont sauté directement au cœur.

« La vie n’est pas un jeu sans gagnant ni perdant. Elle ne nous doit rien et les choses arrivent comme ça. Parfois c’est juste et tout a un sens, et parfois tellement injuste qu’on doute de tout. j’ai arraché son masque au destin et, en dessous, je n’ai trouvé que le hasard. »

signature

La fin de la solitude – Benedict Wells – Slatkine & Cie (août 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

 

Publicités

3 réflexions sur “La fin de la solitude – Benedict Wells

  1. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 12 | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s