Indiana Teller, lune d’été – Sophie Audouin-Mamikonian

photostudio_1512656013913

le-resume

« Alors qu’Indiana se remet à peine de l’enlèvement de sa mère, le père de sa petite amie Katerina est sauvagement mordu par un inconnu et tombe dans le coma. Folle d’angoisse et de rage, la jeune femme tient le clan de son amoureux pour responsable et se réfugie chez l’ennemi déclaré d’Indiana : Tyler. Prêt à tout pour innocenter sa famille de loups-garous, Indiana enquête et finit par découvrir l’auteur de l’agression : un vampire obéissant aux ordres de Tyler. Sur le point d’être démasqué, ce dernier lui propose alors un odieux marché : il l’aidera à sauver sa mère s’il tait la vérité à Katerina et renonce à tout jamais à son amour pour elle. Déchiré entre passion et devoir filial, Indiana saura-t-il refuser cet odieux chantage au risque de rompre le fragile équilibre qui règne entre les clans ? »

monavis

Après avoir terminé le premier tome de la saga Indiana Teller, lune de Printemps, j’ai tout de suite embrayé avec Lune d’été, d’autant que la fin du roman me laissait un peu sur ma faim. De loup.

Je préfère vous prévenir : si vous optez pour cette série parce que vous en avez assez des histoires de vampires, vous allez être déçus. Dans Lune de printemps, Sophie Audouin-Mamikonian – l’auteure de la saga Tara Duncan – propose bien une histoire de loups-garous. Mais dans la suite Lune d’été, les vampires s’invitent. Comme on dit : plus on est de fous, plus on rit.

Dans ce second opus, Indiana Teller prend plus confiance en lui et surtout se montre assez brillant. Sans être un loup-garou, il a le pouvoir d’un puissant alpha et surtout une capacité à déjouer les pièges de ses ennemis, comme s’il avait toujours un coup d’avance. Je suppose que ce sera de plus en plus vrai dans les deux tomes suivants, car ses pouvoirs semblent se développer – tout comme ses abdos apparemment. L’histoire est toujours plaisante, l’humour caractéristique des romans de Sophie Audouin-Mamikonian toujours bienvenu. En revanche, je ne suis pas du tout fan de l’idylle entre Indiana et Katerina et les « ma Katerina » que l’on trouve un peu partout dans ce tome. C’est un peu niais. Mais bon, en voyant l’évolution de l’histoire je comprends que cette histoire d’amour est importante – et d’ailleurs à ce propos la fin du livre nous laisse encore une fois bien démunis, heureusement que j’ai la suite sous la main. Je vais d’ailleurs me plonger dedans dès que j’aurai terminé d’écrire cette chronique. Espérons que nos deux tourtereaux seront moins nounouilles dans le prochain tome, parce que j’ai quand même souvent les yeux au ciel pendant ma lecture…

signature

Indiana Teller tome 2 – Lune de d’été- Sophie Audoin-Mamikonian – Michel Lafon Poche – 413 pages – dès 8 ans (novembre 2015)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

4 réflexions sur “Indiana Teller, lune d’été – Sophie Audouin-Mamikonian

  1. Pingback: Indiana Teller, Lune d’automne – Sophie Audouin-Mamikonian | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Je vide ma PAL – saison 2 épisode 12 | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: Indiana Teller, Lune d’hiver – Sophie Audouin-Mamikonian | Mademoiselle Maeve

  4. Pingback: De Rachel Abbott à Marian Izaguirre | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s