Indiana Teller, Lune d’hiver – Sophie Audouin-Mamikonian

photostudio_1513018093679

le-resume

« Dans sept jours si tu ne m’as pas trouvée, je repartirai à jamais. Retenue en otage par le clan Brandkel, la mère d’Indiana parvient à lui adresser ce message avant de disparaître de nouveau dans l’espace-temps. Mais comment sauver quelqu’un d’aussi insaisissable ?
De plus, un nouvel ennemi met en péril la vie de tous ceux qu’Indiana aime. Maniant la cruauté et la magie d’une main de maître, cet adversaire s’apprête à réveiller un terrible pouvoir maléfique. Et même si Indiana peut rebrousser le temps, il réalisera bien vite que chaque seconde lui est comptée. »

monavis

Lune d’hiver est le quatrième et dernier tome de la saga Indiana Teller de Sophie Audoin-Mamikonian. Je vous ai précédemment parlé de Lune de printempsLune d’été et Lune d’automne.

J’ai lu les quatre tomes les uns après les autres, ayant eu la chance de les avoir tous sous la main et je dois dire que malgré quelques petits points noirs j’ai plutôt apprécié. C’est distrayant, amusant et sans trop de longueurs – je suis contente qu’il n’y ait pas d’autres tomes, car là oui, je pense que je me serai lassée.

J’ai trouvé que plus le récit avançait et plus Indiana ressemblait à Tara. Tout repose sur ses épaule. Il est fort, intelligent, a toujours un coup d’avance, il est amoureux et désormais Excalibur lui fait la conversation et le protège, comme Tara avec sa pierre et sa changeline. En même temps, Tara est un personnage que j’aime bien et j’ai trouvé plutôt sympathique de découvrir un personnage qui lui ressemblait. Katerina a aussi fini par me faire penser à Moineau et Chuck à Cal par ses côtés bouffons.

Après les loups-garous, les vampires et Excalibur, il fallait bien du nouveau sous cette Lune d’hiver… Et ça n’a pas manqué, Sophie Audouin-Mamikonian a introduit des sorciers. Décidément, ils sont nombreux – et divers – à en vouloir à Indiana. On ne peut pas reprocher à l’auteure de manquer d’imagination. Remarquez, cela semble un peu too much, mais c’est aussi ce que l’on retrouve souvent dans les séries sur les vampires : le combo vampires, loups et sorciers…

signature

Indiana Teller, Lune d’hiver – Sophie Audouin-Mamikonian – Michel Lafon Poche – 382 pages – dès 11 ans (novembre 2016)

Acheter ce roman chez Cultura

 

3 réflexions sur “Indiana Teller, Lune d’hiver – Sophie Audouin-Mamikonian

  1. Pingback: De Rachel Abbott à Marian Izaguirre | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s