Confession – Richard Montanari

photostudio_1518007457792

le-resume

« Lorsqu’on est flic trop longtemps dans la même ville, toutes les rues mènent à des souvenirs que l’on préférerait oublier. Chaque nouveau meurtre vous en rappelle un autre. L’obsession n’est jamais loin.
Pour Kevin Byrne, inspecteur des homicides à Philadelphie, le traumatisme originel a eu lieu en 1976. Encore adolescent dans le quartier défavorisé de Devil’s Pocket, il a été impliqué de près dans un meurtre jamais résolu. La fin de l’innocence pour Byrne.
Quarante ans plus tard, une affaire de meurtres en série le ramène à Devil’s Pocket, à ses amis d’alors, à ce passé qu’il a essayé, en vain, d’oublier.
Bientôt, le voile va se lever sur des secrets, des mensonges et une vérité qu’il aurait peut-être mieux valu ne jamais connaître. »

monavis

Richard Montanari est un romancier américain qui a écrit plusieurs séries policières, dont une avec l’inspecteur Kevin Byrne. Confession, son nouveau roman, a été élu meilleur thriller de l’année par le New York Times. J’ai eu la chance de le lire en avant-première, grâce aux éditions du Cherche-Midi, en tant que membre de la Team thriller CHM.

Kevin Byrne, aux homicides à Philadelphie, enquête sur des meurtres en série et cela le replonge quarante ans en arrière, quand il était môme, et qu’une gamine a été retrouvée morte dans son quartier de la Poche du Diable.

J’ai tout de suite accroché à l’ambiance qui m’a fait penser à du Dennis Lehane, dans sa période Mystic River, mais aussi à un film que j’ai vu et revu, Sleepers de Barry Levinson. Des histoires dans lesquelles le passé dans les quartiers difficiles – qu’il s’agisse de Philadelphie, Boston ou New York – marque à tout jamais les protagonistes. Comme s’il y avait une prédestination.

Le profil du tueur est original. Il est atteint de prosopagnosie et je crois bien que je n’avais jamais vu ça auparavant. J’avais entendu parler de ce trouble, mais jamais dans un polar.

J’ai beaucoup aimé ce roman, c’est une vraie bonne enquête, à l’ancienne, dense. Si vous avez envie d’un bon polar, il pourrait bien vous plaire. En tout cas, je ne serais pas contre lire une autre aventure de Kevin Byrne. Un détective humain, loin des clichés du type abîmé et alcoolique.

signature

Confession – Richard Montanari – Cherche Midi – 444 pages (février 2018) 

Acheter ce roman chez Cultura

7 réflexions sur “Confession – Richard Montanari

  1. Ce roman est vraiment sympa ! Le coté humain de Kevin m’a beaucoup plus, aussi. 🙂 L’intrigue est bien ficelée & le dénouement aussi. Un petit bémol sur le nombre de personnages, mais je pense que les grands adeptes de thrillers ne pourront qu’être conquis par ce livre !
    Bises

    Aimé par 1 personne

    • Apparemment, il s’agit du tome 9, mais il n’y a que 6 tomes pays en France. Je ne peux pas te dire s’il faut les lire dans l’ordre. Je suppose que c’est mieux, c’est toujours mieux. Mais en tout cas, je n’ai pas eu la sensation de ne rien comprendre en démarrant avec ce tome 9.
      Bises,
      Maeve

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s