Sans défense – Harlan Coben

photostudio_1516964981246

le-resume

« Un adolescent est retrouvé à Londres dix ans après avoir été kidnappé aux États-Unis. Que s’est-il passé ?
Patrick et Rhys, amis et voisins, ont été kidnappés alors qu’ils jouaient ensemble. Leurs parents ont versé une rançon mais les petits garçons n’ont jamais réapparu, laissant les deux familles dans l’angoisse et le doute. Dix ans plus tard, à Londres, Win, l’oncle de Rhys, croit reconnaître l’un des deux garçons. Il appelle en renfort son meilleur ami, le détective Myron Bolitar. Ils retrouvent Patrick mais Rhys reste introuvable. Peut-il encore être sauvé ? Que s’est-il passé pendant ces dix années ? Pourquoi Patrick refuse-t-il de confier ce qu’il a vécu ? »

monavis

J’ai mes petites faiblesses, et Harlan Coben en est une. Je sais que toutes les histoires que l’auteur nous raconte se ressemblent, qu’il est toujours question de disparition, mais que voulez-vous, j’adore Myron Bolitar et Win et lire une de leurs aventures a, pour moi, un caractère très réconfortant. Harlan Coben, c’est en quelque sorte mon auteur « doudou ».

Mais je n’avais plus de Myron et Win à me mettre sous la dent. Depuis 2012, Harlan Coben les a mis de côté pour se concentrer sur d’autres personnages. Bon, ce n’est pas tout à fait vrai car l’auteur a sorti une série de romans – que je n’ai pas lue – sur le neveu de Myron qui vit chez son oncle, donc je suppose que l’on devait y croiser l’ancien basketteur.

J’ai lu Double piège, son avant-dernier roman, mais sans Myron et Win, la magie n’opère pas tout à fait. Du coup, quand j’ai découvert sur le blog Mes lectures du dimanche que Sans défense marquait le retour de l’un de mes duos favoris (peut-être même de mon duo favori) après cinq ans d’absence, j’ai su que je le lirais.

L’histoire commence à Londres. Win est sur la trace de Rhys et Patrick, deux garçons kidnappés dix ans auparavant. Ayant besoin d’aide, il appelle Myron. Étant sans nouvelle de son ami depuis de longs mois, l’ancien basketteur-agent sportif-détective, saute dans un jet (celui de Win).

Sans défense est le onzième tome de la série consacrée à Myron et je ne me lasse pas. Au contraire, je me suis rendue compte que ça m’avait manqué. C’était chouette de retrouver toute l’équipe, car Esperenza et Big Cindy se joignent aussi à l’enquête pour retrouver Rhys et tenter de comprendre le mutisme de Patrick.

J’adore l’humour un peu nul de Myron, le côté psychopathe au grand cœur de Win, les deux catcheuses ex-associée pour l’une et standardiste pour l’autre, qui apportent une touche féminine à cet ensemble hétéroclite.

Je ne lis pas vraiment Coben pour les intrigues mais pour les personnages, mais celle-ci est plutôt pas mal. Un bon retour en somme. En espérant qu’il y ait d’autres romans avec Myron, d’autres lectures « doudous ».

signature

Sans défense – Harlan Cohen – France Loisirs – 408 pages (janvier 2017)

Acheter ce livre chez Cultura

Publicités

5 réflexions sur “Sans défense – Harlan Coben

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s