Mai en automne – Chantal Creusot

photostudio_1518553646699
photostudio_1555885361723

« C’est beau comme un classique. Avec une grande limpidité de style, l’auteur brosse une fresque des mœurs provinciales dans le Cotentin pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Marie, la servante tragique, Solange, mariée à Simon qui ne l’aime plus, Hélène, l’épouse volage du procureur, sont parmi les héroïnes de ce roman qui exalte les passions secrètes et les désastres tranquilles de personnages englués dans la fatalité. Captivant, Claire Julliard, Le Nouvel Observateur. »
coupdecoeur

Mai en automne de Chantal Creusot était dans la Book Box #13 Premières fois du mois de juin. Très honnêtement, si je n’avais pas reçu ce livre sélectionné par My Book Box, jamais je ne l’aurais lu. Je serais passée devant la couverture, je me serais sans doute arrêtée, attirée par sa couleur et sa lumière, intriguée par le titre, ma main se serait avancée pour saisir l’ouvrage et je pense que je l’aurais reposé après avoir lu le résumé, peu séduite par cette histoire de « fresque des mœurs provinciales dans le Cotentin pendant et après la Seconde Guerre mondiale ». Et l’histoire se serait arrêtée là…

Il pourrait y en avoir d’autres, des histoires à propos de ce Mai en automne. Ce livre, déjà, aurait pu rester dans la Pile à lire pendant des mois – des années, avouons-le, c’est le sort qui attend un certain nombre de mes livres non lus. Mais allez savoir, malgré ce résumé qui ne m’emballait pas plus que ça, je ne remettais toujours sur le dessus de la pile à côté de mon lit. Et finalement, je l’ai saisi. Définitivement.

Mai en automne est une merveille. Un petit bijou. A tel point que je peine à lire autre chose depuis, tant aucun mot ne me rappelle ceux de Chantal Creusot. Cela ne me fait pas souvent cela, je crois que la dernière fois, c’était après avoir lu L’écume des jours de Boris Vian au collège.

Ce roman nous raconte la vie de quelques femmes qui se croisent. Il y a Marie qui aime se plonger dans les tâches répétitives pour s’oublier, oublier même qu’un jour elle est née, il y a Marianne qui aime son père, trop, mal, douloureusement, Solange beauté éphémère, aimée éphémère. Et Lucile aussi. Et d’autres. J’ai pleuré avec Marianne, avec Marie, souris aussi. Frémis parfois. La langue est belle, les histoires aussi. La plus triste est sans doute qu’il n’y aura jamais d’autres romans de Chantal Creusot, puisqu’elle s’est éteinte après avoir écrit Mai en automne. Mais la plus belle est que je ne suis finalement pas passée à côté de ce rendez-vous. Un des plus beaux de ces dernières années.

photostudio_1555881547414

Mai en automne – Chantal Creusot – Zulma – 283 pages (janvier 2014)

Acheter ce roman chez Cultura

15 réflexions sur “Mai en automne – Chantal Creusot

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 3 épisode 2 | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Tag De A à Z | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: Tag L’improbable littéraire | Mademoiselle Maeve

Répondre à Mademoiselle Maeve Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s