Le tricycle rouge – Vincent Hauuy

photostudio_1519129476478

le-resume

« Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais un appel téléphonique va le contraindre à reprendre du service. Son ami et ex-coéquipier Steve Raymond a besoin de lui. Une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Tout porte à croire qu’un serial killer présumé mort, le Démon du Vermont, est de nouveau à l’oeuvre. Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ? »

monavis

Pour être honnête, j’ai emprunté ce roman à la bibliothèque parce que je l’ai vu passer des tas de fois sur Instagram avec des avis hyper enthousiastes et que je me suis dit qu’on roman ayant reçu un prix littéraire – le prix Michel Bussi du premier roman – pouvait valoir le coup. Mais je ne l’aurais sans doute pas emprunté à la lecture de la quatrième de couverture.

Le tricycle rouge de Vincent Hauuy est un petit pavé, très dense, qui laisse presque penser – au début du moins – qu’on est en train de lire un rome 2, ce qui est surprenant pour un premier roman, vous en conviendrez. Il est en effet tellement fait référence à une ancienne enquête dont on ne découvre que des bribes qu’on est assez longtemps plongé dans le flou.

Puis, en avançant dans la lecture, on comprend. Et là, j’ai eu tout le mal du monde à me détacher d’un livre que j’avais lu gamine, La nuit des enfants rois de Bernard Lenteric – quelle claque ce roman, j’avais douze ans, je m’en souviens encore (il est en revanche tout à fait possible qu’une relecture me déçoive, toutes ces années après, mais bref, je m’égare).

Je ne vais pas vous faire lanterner pendant encore des lignes et des lignes, je n’ai pas été hyper emballée par ce roman. Néanmoins, je trouve qu’il est original et surtout que l’auteur a construit une histoire vraiment dense. C’est juste qu’elle ne m’a pas vraiment touchée et que je ne suis pas rentrée dedans. Mais je ne le déconseille pas pour autant. Sauf à ceux qui comme moi restent de glace à la lecture du résumé.

signature

Le tricycle rouge – Vincent Hauuy – Hugo Thriller – 490 pages (mai 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s