Pas si simple – Lucie Castel

photostudio_1522844113608
le-resume

« Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël. Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que te trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au coeur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille… Pas si simple aborde avec délicatesse et humour tes thèmes de la famille, du deuil, de l’amour et de l’engagement. La révélation française de l’année ! »

monavis

Encore une comédie romantique fournie par ma dealeuse officielle de chick-lit, Stelda. Pas si simple de Lucie Castel faisait partie du pack Harlequin comprenant aussi Juste quelqu’un de bien d’Angéla Morelli.

Une chose est sûre, depuis quelques années, les Françaises cartonnent en chick-lit. Pour moi, il n’y avait que les Anglaises qui savaient écrire de la chick-lit, étant à la fois drôles et touchantes. Mais franchement avec des nanas comme Sophie Henrionnet, Marie Vareille, Carène Ponte, Angéla Morelli, Charlotte Léman… On n’a plus rien à envier à nos voisines britanniques.

Pas si simple est le premier roman de Lucie Castel. Et franchement, pour un premier roman, c’est vraiment pas mal. Pas mal du tout. Si je pouvais écrire un premier roman comme ça si un jour je me décide, je serais super contente.

Les fans d’Autant en emporte le vent auront reconnu les références au roman de Margaret Mitchell avec les prénoms de Scarlett et Mélanie. Et les fans de chick-lit retrouveront tous les codes : la rencontre improbable, les catastrophes, les familles à problèmes, les quiproquo et les scènes qui marchent à tous les coups.

J’ai adoré le personnage de la frangine, Mélie, qui parle toujours avec sérieux en mettant tout le monde dans l’embarras. J’ai adoré le côté franco-britannique avec les deux familles qui se rencontrent, les deux univers qui se télescopent. J’ai adoré le sérieux des sujets abordé et la fin qui ressemble vraiment à la vie – et qui ne propose pas un « deux ans plus tard », mais plutôt un « on verra bien », c’est rafraîchissant. Bref, je vous ai dit que j’avais adoré ?

signature

Pas si simple – Lucie Castel – Harlequin – 288 pages (mars 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

6 réflexions sur “Pas si simple – Lucie Castel

Répondre à zeliejumel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s