Rivière tremblante – Andrée A. Michaud

photostudio_1534337764225

le-resume

« Août 1979. Michael, douze ans, disparaît dans les bois de Rivière-aux-Trembles sous les yeux de son amie Marnie Duchamp. Il semble avoir été avalé par la forêt. En dépit de recherches poussées, on ne retrouvera qu’une chaussure de sport boueuse. Trente ans plus tard, dans une ville voisine, la petite Billie Richard, qui s’apprête à fêter son neuvième anniversaire, ne rentre pas chez elle. Là encore, c’est comme si elle avait disparu de la surface de la terre. Pour son père comme pour Marnie, qui n’a jamais oublié le traumatisme de l’été 79, commence une descente dans les profondeurs du deuil impossible, de la culpabilité, de l’incompréhension. Ils ne savent pas qu’un autre drame va frapper le village de Rivière-aux-Trembles… »

monavis

J’ai commencé ma lecture de Rivière tremblante d’Andrée A. Michaud dans d’excellentes conditions. Il faut dire que j’allais me plonger dans un roman canadien dont l’histoire se déroule au Canada et que j’ai un faible pour cet immense pays. Je me demandais si j’allais avoir le même coup de cœur que pour Louise Penny. Avec un peu de recul, je pense que j’en attendais un peu trop et surtout que j’imaginais déjà l’histoire dont je rêvais.

Et Rivière tremblante n’était pas ce que j’imaginais. Passé un petit moment d’adaptation nécessaire et une petite paire de gifles pour me secouer, je me suis laissée embarquer dans l’histoire. Et surtout par le style de l’autrice.

Qu’on ne me dise pas que le thriller ne peut pas être littéraire. Je commence à avoir un paquet d’exemples d’auteurs qui ont choisi le thriller et qui écrivent mille fois mieux que certains auteurs de littérature blanche. Et Andrée A. Michaud en est un.

En 1979, Marnie et Michael jouaient dans la forêt de Rivière-aux-Trembles. Seule Marnie en est ressortie, ne pouvant dire un mot sur la disparition de son meilleur ami, l’ayant simplement vu se faire avaler par la forêt. Les villageois commencent à regarder la fillette étrangement. Comme si elle était responsable de la disparition de Michael. Alors son père prend Marnie sous son bras et part s’installer ailleurs pour permettre à sa fille de grandir normalement. Si elle le peut. Beaucoup plus tard, elle va revenir à Rivière-aux-Trembles, et peu de temps après un autre enfant va disparaître. Il en faudra peu à la police pour se tourner vers Marnie…

Si vous recherchez un thriller haletant, avec des rebondissements à chaque page, ce roman n’est pas pour vous. Mais si vous souhaitez lire un beau roman, fin, qui vous plongera dans l’intimité de ceux qui ont vu un enfant ou un ami disparaître et leur impossible deuil, alors nul doute que Rivière tremblante vous touchera. Comme il m’a émue. Je vais retenir le nom de Andrée A. Michaud, je serai curieuse de lire Bondrée, prix du gouverneur général du Canada 2014, prix Saint-Pacôme du roman policier 2014, prix Arthur Ellis 2015 et prix quai du polar / 20 minutes 2017. J’ai comme l’impression que ce roman a plu…

signature

Rivière tremblante – Andrée A. Michaud – Rivages noir – 250 pages (septembre 2018)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

12 réflexions sur “Rivière tremblante – Andrée A. Michaud

  1. Je me le suis acheté hier justement parce que ma libraire m’en a vanté la qualité littéraire. En plus, je ne connais pas bien la littérature canadienne et j’ai lu le plus grand bien ce cette auteur. Il y avait aussi « Bondrée » en poche mais l’intrigue me tentait moins.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Lazy bird – Andrée A. Michaud | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s