Les Petits Marsus et la grande ville – Benjamin Chaud

photostudio_1538215051590

le-resume

« Bienvenue dans la grande ville qui ne dort jamais ! Foule, musée, buildings, les Petits Marsus explorent cette nouvelle jungle faite de verre et d’acier, source inépuisable d’émerveillements. Au détour d’une ruelle, une rencontre inattendue. »

monavis

J’adore les éditions jeunesse Little Urban. C’est grâce à cette maison que j’ai découvert Scott Campbell, A la recherche de la carotte bleue et la série des Livres extraordinaires magnifiquement illustrés. Des petits bijoux d’albums pour les enfants plus ou moins grands.

Quand j’étais petite, j’adorais le Marsupilami. Ce personnage est apparu en 1952 dans une bande dessinée de Spirou et Fantasio illustrée par Franquin, mais c’est dans les années quatre-vingt-dix, quand j’avais une dizaine d’années, que le Marsupilami a connu un gros succès. Avec une série pour lui tout seul, un dessin animé et des tas de peluches et accessoires à son effigie.

Les Petits Marsus et la grande ville est la troisième aventure des mini Marsupilamis. Je pense que je serais passée à côté de ce troisième tome, comme des deux premiers, si le nom de l’auteur et illustrateur Benjamin Chaud ne m’avait pas sauté à la figure.

Benjamin Chaud a étudié le dessin aux Arts Appliqués de Paris et aux Arts Décoratifs de Strasbourg. Il a illustré plus de 70 livres, traduits dans plus de 18 pays, dont Pomelo (Albin Michel Jeunesse), Une chanson d’ours, Adieu Chaussette et La Vérité sur mes incroyables vacances (Hélium). Figurant régulièrement sur la liste des best-sellers du New York Times, il a remporté la médaille d’or de la Société des illustrateurs de New York et a été jury de l’Illustrators Annual à la Foire du livre de Bologne, en 2015.

Et moi je connais le plus grand fan de Benjamin Chaud. Un petit Victor qui m’a montré tous les livres de son idole, qui a eu la chance de rencontrer l’auteur et qui a même inventé de nouvelles histoires de Pomello. N’ayant pas pu lire les albums de Victor, sauf l’unique exemplaire de Pomello by Victor et Benjamin, j’ai eu envie de découvrir le travail de cet auteur que ce petit bonhomme aimé tant. Et me voilà donc en train de lire Les Petits Marsus à la ville.

Cet album est rigolo et on retrouve le côté curieux et facétieux des Marsupilamis. Les petits Marsus se retrouvent coincés dans une valise et se réveillent dans une grande ville. Ils partent l’explorer et font la connaissance d’un petit garçon qui fabrique des trucs avec des objets abandonnés. Ça tombe bien, il pourra aider les Marsus à rentrer chez eux pour l’heure du goûter. Je remercie Victor, car grâce à lui j’ai lu ce sympathique album et j’ai retrouvé des personnages de mon enfance. Nostalgie…

signature

Les Petits Marsus et la grande ville – Benjamin Chaud – Little Urban (août 2018)

Acheter cet album chez Cultura

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s